La prime énergie, une aide pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Par L’équipe de rédaction

Vos factures d’énergie sont trop élevées, mais le coût des travaux de rénovation est trop important ? Une solution existe : la prime énergie, appelée Prime Effy chez nous. Elle est accessible à tous, propriétaire, locataire ou bailleur et quelle que soit la zone géographique. En plus, elle est cumulable avec de nombreuses autres aides. 

 

Découvrez avec nous ses avantages, conditions d’éligibilité et les démarches pour l’obtenir !

Je calcule ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Comprendre la prime énergie

Son origine

 En 2005, les engagements de la France en matière de transition énergétique sont définis dans la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique).

 

Cette loi POPE a donné naissance aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), qui incitent les plus gros fournisseurs d’énergie (grandes surfaces etc) à subventionner la transition énergétique en aidant les particuliers à baisser leurs factures d'énergie.

 

Depuis, ces entreprises ont un quota d’économies d’énergie à atteindre. Elles peuvent financer des opérations de rénovation énergétique donnant droit à certificats d'économies d'énergie ou racheter des certificats d'économies d'énergie déjà existants. Ce rachat permet le versement d’une prime énergie aux particuliers.

 

Cette aide financière permet de payer vos travaux de rénovation, lutter contre les passoires énergétiques, et améliorer et moderniser vos installations avec un coût faible.

 

La Prime Énergie : pour qui, pour quoi ?

Que vous soyez locataire, propriétaire occupant ou bailleur, d’un logement de plus de 2 ans vous pouvez bénéficier de la prime énergie, et ce sans conditions de ressources. Cependant, selon votre zone géographique et vos ressources, le montant des primes peut être revu à la hausse ou à la baisse.

 

Deux types de travaux principaux sont éligibles à la prime énergie :

 

  •  L’installation de systèmes de chauffage : chaudière à bois, poêle, chaudière à condensation, pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, système solaire combiné, chauffe-eau thermodynamique, radiateurs électriques.
  •  Les travaux d’isolation : isolation des combles, des murs, du sol, de la toiture terrasse, ou mise en place de fenêtre avec double ou triple vitrage, ou encore velux.

 

De plus, pour chacun des travaux éligibles à réaliser dans le même logement, vous pouvez bénéficier de cette prime énergie.

 

Chez nous on parle de Prime Effy et son montant s'élève jusqu'à 5000€ ! Vous êtes tous éligibles et avez accès à l'expertise de nos conseillers et de notre réseau d’artisans.

Les démarches pour en bénéficier

Pour bénéficier de cette prime énergie, deux étapes sont essentielles :

 

  • s’adresser à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)
  • suivre les différentes étapes du process

 

Pour bénéficier de la Prime Effy, il suffit de :

 

  • Faire votre demande de prime avant la signature du devis
  • Valider votre dossier avec un conseiller par téléphone
  • Signer le devis auprès de votre artisan RGE
  • Nous retourner le dossier complet une fois les travaux terminés

 

Le dossier complet doit être constitué de :

 

  • La photocopie du devis avec date et signatures
  • La photocopie des factures, avec le détail de la pose et du matériel
  • L’attestation sur l’honneur du client et aussi de l’artisan RGE
  • Pour les ménages modestes et très modestes, une copie d’imposition ou de non-imposition de l’année N-1

  

Auprès de qui demander la prime énergie ? 

La demande de prime énergie peut se faire au choix auprès de plusieurs entités :

 

  • Les fournisseurs d’énergie
  • La grande distribution
  • Les organismes indépendants, comme le groupe Effy auquel appartient le Pacte Energie Solidarité.

Le montant de la prime selon le type de travaux

Le montant de la prime est un montant individuel, calculé au cas par cas. En effet, celui-ci dépend du volume d’énergie économisé grâce aux travaux. Les critères qui rentrent en compte pour ce calcul sont :

 

  • Le type de logement (maison individuelle ou appartement)
  • Le lieu géographique (3 zones climatiques : H1, H2 ou H3)
  • Le type de travaux
  • Le matériel installé
  • La surface isolée, chauffée, ou le nombre de fenêtres posées
  • L’énergie principale de chauffage du logement
  • Les revenus du ménage, le nombre d’occupants du logement

 

 Ces informations sont renseignées lors de la demande de prime. Le calcul est alors effectué une fois le dossier validé.

Compatibilité de la prime énergie avec d’autres aides financières

Afin d’aider les ménages face à la hausse constante des factures d’énergie, de nombreuses aides ont été créées. La prime énergie en fait partie, et elle est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique :

 

  • L’Éco-Prêt à Taux Zéro : prêt à intérêt nul, car payé par l’Etat
  • MaPrimRénov’ : versée par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah), fruit de la fusion entre le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Ecologique) et la prime Habiter Mieux Agilité
  • Les aides locales, départementales ou régionales
  • La TVA à 5,5%

 

Cependant attention, ces autres aides avec lesquelles la prime énergie est cumulable ont d’autres critères d’attribution.

Je calcule ma prime

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction