Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Accueil » Eco Travaux » Aides Et Subventions » Depose Cuve A Fioul

Quelles démarches pour enlever sa cuve à fioul ?

Très polluant, le chauffage au fioul est de plus en plus décrié par les protecteurs de l’environnement. Le gouvernement va dans leur sens en sensibilisant les ménages pour qu’ils adoptent des solutions de chauffage plus écologiques. Pour ce faire, il leur propose des aides comme le crédit d’impôt afin de les soutenir dans la dépose de leur cuve à fioul.

À quoi sert une cuve à fioul ?

Pour produire de la chaleur, la chaudière au fioul est alimentée en carburant par une cuve. Avec son brûleur, elle chauffera l’eau d’un réseau hydraulique qui distribuera les calories à travers les radiateurs. Le chauffage au fioul tend à ne plus être installé dans les nouvelles demeures, néanmoins de nombreux anciens dispositifs continuent à fonctionner. Il est donc judicieux de délaisser ce mode de chauffage au profit de systèmes plus écologiques.

 

Les raisons pour lesquelles il n’est plus conseillé de se chauffer au fioul

Le chauffage au fioul présente de multiples inconvénients.

  • Il est polluant : ses émissions de CO2 est important alors que ce gaz contribue fortement au réchauffement climatique.
    Il produit également des particules fines et du dioxyde de soufre qui sont hautement polluants et nocifs pour la santé.
  • La plupart des chaudières utilisées sont assez vieilles, et comme leurs performances baissent avec les années, elles deviennent très énergivores.
  • Le prix du fioul tend à la hausse. Si 1000 litres valaient 385 euros en moyenne en 2003, ils coûtaient 1 000 euros en 2018.
  • L’entretien de la chaudière est coûteux, alors qu’il est obligatoire.
  • Son installation est encombrante : un ménage doit disposer d’un local pour la chaudière et d’un emplacement conséquent pour sa cuve.
  • La dépose après exploitation représente un coût non négligeable.

Souvent les ménages préfèrent ainsi conserver un mode de chauffage peu efficace, polluant et coûteux sur le long terme, plutôt que de s’en défaire.

Heureusement qu’il existe des aides, ce qui les motivent à s’en débarrasser.

 

Les étapes à suivre pour la dépose de la cuve au fioul (et son remplacement)

La dépose de la cuve fioul est encadrée par l’article 8 de l’arrêté du 1er juillet 2004. Le processus doit être confié à un professionnel uniquement en raison des risques de déflagration. Celui-ci respectera scrupuleusement les étapes suivantes :

  • La vidange : la boue et le reste de carburant se trouvant dans la cuve sont évacués par une pompe.
  • Le technicien réalisera cette tâche avec soin pour éviter les accidents et le déversement de produit dans la nature.

  • Le dégazage : même si la cuve est vide et exempte de tout résidu de fioul, des formations de gaz peuvent toujours s’y produire.
    Le dégazage consiste à aspirer toute vapeur d’hydrocarbure et à l’aérer. L’opérateur doit ensuite mesurer la quantité de gaz résiduelle avec un explosimètre. Il s’assurera également que ses parois sont intègres et ne présentent aucune fuite. Il remettra un certificat au propriétaire après cette opération.
  • Le nettoyage
  • La neutralisation (ou l’inertage) : elle doit impérativement intervenir dans les 48 heures qui suivent le dégazage.
  • Passé ce délai, il faudra à nouveau procéder au dégazage, de la vapeur de gaz pouvant à nouveau se former dans la citerne. Cette neutralisation consiste à la remplir d’un produit inerte comme de la terre, de la perlite, du sable ou du béton. Les équipements non enterrés peuvent être découpés, mais avec des appareils ne produisant pas d’étincelles. Un enlèvement de la cuve est également envisageable. Un certificat est de même dressé par le professionnel après la neutralisation.

  • L’évacuation de la cuve (entière ou découpée) vers un centre de traitement agréé. Cette opération est à confier à un professionnel.
  • L’utilisation de la cuve comme citerne de pluie : plutôt que de s’en débarrasser définitivement ou de la condamner, elle peut être traitée pour recevoir de l’eau de pluie qu’on utilisera pour l’arrosage des plantes.

 

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour l'enlèvement de votre cuve à fioul en 2020

  • Un crédit d’impôt est accordé aux personnes ayant procédé à la dépose leur cuve à fioul.
  • Seules les dépenses liées à cette dépose sont éligibles et de plus, son attribution s’effectue sous condition de ressources. L’administration a fixé son montant à 400 euros si elle a eu lieu dans un logement individuel, à 150 euros par logement si elle a été effectuée dans les parties communes d’une copropriété.

  • Si le revenu d’un ménage ne dépasse pas le niveau de ressources prévu pour le crédit d’impôt, il aura droit à une prime de transition énergétique allouée par l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat).
  • Une aide financière forfaitaire de 1 200 euros est accordée aux foyers très modestes contre 800 euros pour les ménages modestes et 400 euros pour les contribuables aux ressources intermédiaires.

Pour le remplacement d’une chaudière au fioul, il existe aujourd’hui plusieurs solutions de chauffage économiques et écologiques comme la pompe à chaleur, la chaudière à bois ou à gaz, le chauffage par géothermie.

Leur acquisition peut d’ailleurs être éligible à des aides comme les primes énergie 2020, le chèque énergie, la prime unique à la rénovation énergétique, l’éco-prêt à 0% et à la TVA réduite.

Besoin d'info ?
Contactez-nous :

0 800 000 838

Du lundi au samedi de 8h à 19h
(Notre numéro vert > appel gratuit)