Accueil » Eco Travaux » Aides Et Subventions » Pour L Isolation Des Planchers Bas

Les aides disponibles pour l'isolation des planchers bas

L’isolation des planchers bas est éligible à plusieurs aides financières pour la rénovation énergétique. Il est ainsi possible de faire considérablement baisser le montant de la facture tout en bénéficiant de prestations de haute qualité. La plupart de ces aides sont cumulables entre elles.

 

 

Le crédit d’impôt transition énergétique pour l’isolation des planchers bas

Le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) s’applique aux travaux entrepris dans une habitation principale, dont la construction a été achevée depuis plus de 2 ans. Les travaux doivent obligatoirement être mis en œuvre par une entreprise certifiée RGE. Celle-ci pourra établir un devis après une visite des lieux. Tous les types de planchers bas sont concernés : sur sous-sol, passage ouvert ou vide sanitaire. L'isolation thermique doit permettre d'atteindre un niveau de résistance thermique R égal à 3 m². K/W. Le crédit d’impôt accordé peut représenter 30 % du montant des dépenses engagées. Le montant total est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple. Des majorations sont possibles en fonction du nombre de personnes à charge. Pour bénéficier de cet avantage fiscal, il suffit de renseigner la rubrique correspondante au moment de la déclaration de revenus. Si vous n’êtes pas imposable ou que le montant de votre impôt est inférieur à celui du CITE, vous recevrez un remboursement.

Les subventions de l’ANAH pour l’isolation thermique du sol

L’ANAH (Agence nationale de l’habitat) attribue des subventions à la rénovation énergétique par le biais de son programme Habiter Mieux. Il est possible d’obtenir des aides pour tous les travaux affectant les sols : chapes, isolation, revêtements (hors sols souples) lorsque ceux-ci sont accompagnés d’autre types de travaux de réfection ou d’adaptation. Ces aides ne sont pas systématiques et sont accordées sur dossier. Plusieurs conditions sont à respecter : être propriétaire, occuper un logement âgé de plus de 15 ans, avoir des revenus inférieurs aux plafonds définis. Un conseiller vous aidera à constituer votre dossier et vous accompagnera durant toutes les phases de votre projet d’isolation ou de rénovation. Le programme Habiter mieux est également ouvert aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés sous des formes différentes.

La prime énergie pour l’isolation thermique

La Prime énergie repose sur le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE). Si vous souhaitez en bénéficier pour l’isolation des planchers bas, il est impératif de vous adresser à un opérateur agréé avant de signer un devis. Une fois votre projet validé, vous devrez fournir un certain nombre de documents au fur et à mesure de l’avancée du chantier. Le montant de la prime varie en fonction de la localisation géographique du logement et de sa superficie. Un bonus est accordé aux personnes dont les revenus sont inférieurs à un certain seuil. Pour une maison de 100 m², la prime peut être comprise entre 1000 € et 2000 €, ou même dépasser ce montant en fonction de votre situation. Les conditions de performance énergétique de la prime énergie sont similaires à celles du crédit d’impôt. Vous recevrez la prime par virement quelques semaines après la réception de votre dossier finalisé.

La TVA réduite à 5,5%

La TVA réduite à 5,5 % peut être accordée aux travaux d’isolation des planchers bas, comme à de très nombreux travaux de rénovation énergétique concernant l’habitat ancien. Cet avantage fiscal concerne les propriétaires, occupants ou bailleurs, les locataires ou occupants à titre gratuit et les SCI (sociétés civiles immobilières). Les conditions d’éligibilité sont les mêmes que pour le crédit d’impôt. Aucune démarche particulière n’est à réaliser pour bénéficier de cet avantage fiscal puisque le taux réduit sera automatiquement appliqué sur la facture de travaux. Il vous faudra juste compléter une attestation sur l’honneur au moment où vous effectuerez votre règlement.

L’éco PTZ

L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) est un prêt sans intérêt, accordé par les banques, qui peut atteindre de 10 000 € à 30 000 €. Ce dispositif est ouvert aux propriétaires occupants ou bailleurs et aux SCI. Si vous choisissez de réaliser un bouquet de travaux, le logement doit avoir été achevé au plus tard le 31 décembre 1989. Si vous préférez plutôt atteindre un certain niveau de performance énergétique globalement au niveau du logement, la construction doit avoir été terminée avant le 1er janvier 1948. Les critères de performance à atteindre pour l’isolation des planchers bas sont identiques à ceux exigés pour le CITE. Les entreprises prestataires doivent être certifiées RGE. Il est à noter que les travaux d’isolation des planchers bas ne peuvent pas figurer dans le bouquet de travaux mais qu’il est possible de les intégrer dans le montant total des travaux, en vue de l’obtention de l’Eco-PTZ.