Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Prime coup de pouce pour l'achat d'un poêle à bûches

Utilisant le combustible le moins cher du marché qui est le bois, le poêle à bûches représente un mode de chauffage écologique et économique. Grâce à la prime Coup de Pouce Chauffage, vous pouvez le faire installer à moindre coût pour remplacer un poêle à charbon devenu obsolète.

 

La prime Coup de Pouce : définition

Depuis quelques années, le gouvernement a mis en place divers dispositifs visant à encourager la transition énergétique des ménages français. Parmi les aides financières octroyées par l’État, on retrouve la prime Coup de Pouce. Celle-ci a pour but principal de financer une partie des travaux engagés en vue d’améliorer les performances énergétiques d’un logement.

Accordée dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), cette prime prend la forme de deux aides distinctes. La prime Coup de Pouce Isolation couvre partiellement les dépenses réalisées pour isoler les toitures et planchers d’une habitation. La prime Coup de Pouce Chauffage est attribuée pour le remplacement d’une chaudière polluante peu efficace par un système de chauffage performant respectueux de l’environnement.

 

Conditions d’attribution de la prime Coup de Pouce Chauffage

L’attribution de la prime Coup de Pouce Chauffage est gérée par un signataire de la charte officielle du dispositif. Reconnu par l’État, celui-ci est chargé de conseiller le demandeur et de contrôler la conformité des travaux éligibles à la prime. Ce partenaire du gouvernement doit être contacté avant toute signature de devis.

Les travaux ouvrant droit à la prime Coup de Pouce Chauffage concernent le remplacement d’une ancienne chaudière au fioul, au gaz ou au charbon par un équipement à haute performance énergétique. Elle couvre également les dépenses liées à l’installation d’un poêle à bois labellisé Flamme Verte 7* à la place d’un poêle à charbon.

Pour être pris en charge dans le cadre du dispositif Coup de Pouce Chauffage, les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) capable de fournir une facture. Cette dernière doit mentionner un certain nombre d’informations :

  • les coordonnées et la qualification RGE de l’entreprise qui est intervenue chez le demandeur,
  • la dépose de l’ancien équipement ainsi que le combustible qu’il brûle,
  • l’installation du nouveau mode de chauffage ainsi que ses performances énergétiques.

La prime octroyée est perceptible par virement bancaire, par chèque, par déduction de la facture de travaux ou sous forme de bons d’achat. Accordée sans conditions de ressources, elle propose deux niveaux de prise en charge déterminés par un plafond de revenus. Pour la pose d’un poêle à bûches à la place d’un poêle à charbon, la prime s’élève à 800 € pour les foyers aux revenus modestes et à 500 € pour ceux dont les revenus annuels dépassent le seuil fixé par l’État.

Cette somme est cumulable avec l’offre « Habiter Mieux Agilité » de l’ANAH, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique et l’Éco-Prêt à Taux Zéro. En revanche, elle ne peut pas être perçue en même temps qu’une autre aide relevant des CEE, comme la Prime Énergie, ou avec une aide de l’ADEME.

 

Critères d'éligibilité du poêle à bûches à la prime Coup de Pouce Chauffage

Pour que l’installation d’un poêle à bois soit éligible à la prime Coup de Pouce Chauffage, il doit être posé à la place d’un poêle ou d’une cuisinière à charbon. Le nouvel appareil doit être labellisé Flamme Verte 7* ou afficher des performances équivalentes à cette norme. Son rendement énergétique doit être supérieur ou égal à 75 %. La concentration en monoxyde de carbone mesurée dans les fumées qu’il émet à la combustion doit être inférieure ou égale à 0,12 %. Ces informations figureront impérativement sur la facture fournie par l’entreprise prestataire des travaux.

 

Pour quelles raisons opter pour un poêle à bûches ?

Avec son fonctionnement simple et économique, le poêle à bûches de bois est un mode de chauffage écologique qui permet de faire de réelles économies financières. Le bois est une énergie renouvelable exempte de produits chimiques. Grâce à l’excellent rendement des poêles à bois récents, la combustion n’entraîne que peu d’émissions de gaz à effet de serre.

Moins onéreux que la plupart des combustibles du marché, le bois permet de chauffer efficacement le logement sans engendrer de grosses dépenses. Se chauffer au bois coûte deux fois moins cher qu’un chauffage au gaz et quatre fois moins cher que l’utilisation de radiateurs électriques. Il peut aussi bien être utilisé comme point chaud dans une seule pièce ou comme chauffage central s’il est relié à un circuit de distribution d’air.

De plus, l’installation d’un poêle coûte bien moins cher que la pose d’une chaudière, à plus forte raison, si l’on dispose déjà d’un conduit de cheminée fonctionnel. Son entretien est également très simple et peu onéreux. Un ramonage annuel suffit, et il n’y a que très peu d’éléments à changer au cours de la vie d’un poêle à bûches.