Accueil » Eco Travaux » Chauffage » A Bois

Le grand guide du chauffage au bois.

Le bois a toujours été le combustible le plus utilisé pour le chauffage. Il est disponible à volonté presque partout dans le monde, a un prix d'achat relativement bas, ne nécessite pas une technologie avancée pour être utilisé efficacement, et en outre, est écologique. Après une période creuse, des années 50 aux années 80, ou il a été bousculé par le chauffage au fioul ou au gaz de ville, il s'est modernisé et s'est de nouveau imposé comme le chauffage préféré des Français. En effet, en 2016, plus de 7 000 000 (sept millions) de foyers français avaient déjà adopté le bois comme moyen de chauffage principal. En 2020, ce chiffre sera aux alentours de 9 000 000 (neuf millions). Ce qui est encore plus remarquable est que cette croissance ne va pas, comme on aurait pu le craindre, mettre la pression sur les ressources en bois. En effet, concomitamment, le rendement des appareils s'améliore. Les appareils les plus performants affichent aujourd'hui des rendements pouvant atteindre les 90%, bien loin devant le rendement de 10% des cheminées traditionnelles. Le volume de bois consommé reste donc plutôt stable.

Types de combustibles de bois

Le bois est utilisé comme combustible de chauffage sous trois formes principales, les bûches de bois, les granulés de bois, et les plaquettes forestières:

  • Les bûches de bois : C'est la forme traditionnelle et la plus commune d'utilisation du bois comme combustible de chauffage. Cependant, par rapport aux autres combustibles bois, c'est celui qui affiche le plus faible rendement énergétique, qui génère le plus de fumées et de particules fines. Cependant il reste le moins cher et est celui qui nécessite le moins de traitement avant utilisation.
  • Les granulés de bois : l'industrie du bois génère beaucoup de résidus sous forme de sciures et de copeaux. A la suite des chocs pétroliers et de la montée en flèche des coûts de l'énergie qui l'a suivi, ces résidus ont commencé à être valorisés pour le chauffage, sous la forme de granulés ou pellets. Par rapport aux bûches de bois, ces granulés ont des avantages certains. Ils sont plus secs (teneur maximale en eau inférieure à 10%), plus pratiques, requièrent moins de manutentions, ont un pouvoir calorifique plus élevé, et permettent une automatisation poussée des appareils de chauffage (poêles ou chaudières).
  • Les plaquettes forestières : Tout comme les granulés ils sont issus des résidus de la sylviculture, mais en plus des copeaux de bois et des sciures, on utilise aussi des arbres entiers de mauvaise qualité ou de faible diamètre pour les produire. Ces résidus sont alors broyés dans des déchiqueteuses pour produire un combustible de haute qualité. Sa teneur en eau (moins de 30%) est supérieure à celle des granulés (moins de 10%) mais inférieure à celle des bûches (plus de 40%). De tous les combustibles bois, c'est celui qui affiche le meilleur rendement énergétique et le prix le plus bas (2,7 centimes d'euro au kilowattheure).

Quels équipements pour le chauffage au bois ?

Plusieurs appareils permettent d'utiliser le bois comme combustible de chauffage. Les plus courants sont : le poêle, la chaudière, la cheminée et l'insert.

  • Les poêles à bois : ils peuvent utiliser le bois sous forme de bûches, de granulés et de briquettes. Ils peuvent avoir jusqu'à 15kw de puissance et des rendements pouvant atteindre 85%.
  • La cheminée : Avec une cheminée, on peut utiliser le bois sous forme de bûches ou de briquettes. La cheminée peut être à foyer ouvert ou fermé. A foyer ouvert son rendement ne dépasse guère 10%. A foyer fermé, son rendement peut dépasser les 70%. Un insert peut, comme son nom l'indique, être inséré dans une cheminée à foyer ouvert. Le rendement de cette dernière va alors passer de moins de 10% à plus de 70%. Les granulés et plaquettes de bois pourront en outre être utilisés comme combustible.
  • La chaudière à bois: Avec la chaudière, on pourra utiliser le bois sous toutes ses formes, bûches, plaquettes, granulés et briquettes. Les modèles récents permettent des rendements supérieurs à 95%. Les chaudières à bois ont, en outre, l'intérêt de pouvoir être à double service (chauffage et production d'eau chaude sanitaire).

Avantages du chauffage au bois

Les avantages du chauffage au bois sont nombreux. Les plus importants sont :

  • Une solution économique : à l'utilisation, le chauffage au bois coûte globalement beaucoup moins cher que toutes les autres solutions de chauffage. La plaquette de bois, avec un coût de 2,7 centimes d'euro au kilowattheure est le combustible le plus abordable. Son prix est très abordable si on le compare à celui du fioul (11 cts d'euro au kilowattheure) du gaz (9 cts d'euro au kilowattheure) ou de l'électricité (15 cts d'euro au kilowattheure).
  • Une solution écologique : le bois est considéré comme ayant un bilan carbone neutre. Ce qui veut dire que pendant sa période de croissance, le bois va absorber au moins autant de CO2 qu'il n'en relâche en se consumant.
  • Une filière bénéfique à l'économie locale : le bois combustible provient généralement de l'industrie forestière locale. Le chauffage au bois permet donc de contribuer positivement au dynamisme économique de sa région.

Une solution de chauffage soutenue par plusieurs aides de l'état

Si son coût d'utilisation est très abordable, le chauffage au bois a cependant un coût d'installation assez élevé si on le compare à celui des autres solutions de chauffage. Par exemple une chaudière à bois va coûter plus cher qu'une chaudière à fioul ou une chaudière à gaz avec des caractéristiques comparables. Ce qui peut représenter un frein pour la plupart des foyers à revenus modestes. Pour éliminer ou en tous cas limiter ces freins, l'état soutient le chauffage au bois par le biais de plusieurs dispositifs d'aides. Ces aides sont principalement, le crédit d'impôt transition énergétique pour le chauffage au bois (30% du coût d'acquisition du matériel), la prime énergie (plusieurs centaines d'euros), les subventions de l'ANAH (entre 35% et 50% selon que le foyer est classé dans la catégorie des foyers à revenus modestes ou à revenus très modestes), l'éco prêt à taux zéro et la TVA à taux réduit à 5,5%.

 

Ces aides sont généralement cumulables (disponibles pour le même projet). Elles peuvent donc prendre en charge une partie très importante du budget du projet (jusqu'à 80%).

Besoin d'info ?
Contactez-nous :

0 800 000 838

Du lundi au samedi de 8h à 19h
(Notre numéro vert > appel gratuit)

Pacte Energie Solidarité