Accueil » Eco Travaux » Chauffage » Au Gaz

Le chauffage au gaz, gaz de ville ou gaz propane, faites votre choix

Le chauffage au gaz désigne communément les installations de chauffage central reliées au gaz de ville, c'est-à-dire ni plus ni moins que des chaudières. Ce système équipe aujourd'hui la moitié des foyers français. En regard de ses avantages (rentabilité, confort, pas de stockage, économique), ses inconvénients restent faibles et sont en passe d'être améliorés. Les équipements actuels - notamment les chaudières à condensation - font du chauffage au gaz un choix intéressant, tant sur le plan financier qu'en termes d'efficacité. Enfin, en cas de non accès au réseau gazier, il reste la solution du propane, stocké dans une cuve extérieure.

Le chauffage au gaz, un choix performant et économique

Le chauffage au gaz est un système à combustion. Il en existe trois versions :

  • Dans les chaudières classiques, le gaz est brûlé à l'intérieur d'un contenant, les fumées émises circulent dans un échangeur et chauffent de l'eau, qui alimente ensuite un réseau dit "de chauffage central" ou d'eau chaude sanitaire.
  • Les chaudières à basse température fonctionnent sur le même principe, mais en réduisant la température de chauffe, ce qui convient bien à l'alimentation des planchers chauffants.
  • Il existe aujourd’hui une troisième catégorie d'appareils extrêmement performants : les chaudières à condensation. En plus de la chaleur des fumées émises, ces appareils récupèrent celle contenue dans la vapeur d'eau, ce qui augmente nettement leur rendement. Celui-ci atteint désormais les 100 % !

Les avantages et les inconvénients du chauffage au gaz

Les atouts du gaz sont nombreux :

  • grand confort thermique ;
  • pas de combustible à stocker (dans le cas du gaz naturel ou "de ville") ;
  • peu d'entretien du matériel ;
  • tarif plus intéressant que celui du fioul ou de l'électricité.

En revanche, il présente certains inconvénients :

  • C'est une énergie fossile, donc peu écologique, et polluante (même si le gaz reste plus "propre" que le fioul).
  • Les risques d'explosion et d'intoxication, s'ils sont aujourd'hui quasi-inexistants grâce aux progrès techniques, ne sont pas non nuls.
  • Les tarifs demeurent variables : relativement bas aujourd'hui, ils peuvent connaître des fluctuations imprévisibles.

Gaz de ville ou gaz propane ?

Au-delà des caractéristiques générales du chauffage au gaz, il convient de distinguer deux types de combustibles : le gaz naturel, ou gaz de ville, et le propane. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Le gaz de ville présente beaucoup d'avantages :

  • faible investissement de départ
  • peu d'entretien
  • coût énergétique faible
  • pas de souci d'approvisionnement

En revanche, en milieu rural il est quasi-impossible de se raccorder au réseau gazier. Du coup, il faut envisager l'installation d'une bonbonne de réserve de propane à l'extérieur. L'investissement et le coût annuel s'en trouvent augmentés, et vous devez disposer de l'espace nécessaire.

Quel prix envisager pour une installation de chauffage au gaz ?

Là encore, tout dépend du combustible utilisé, ainsi que du type de chaudière que vous envisagez d'installer. À cela s'ajoutent les équipements de chauffage proprement dits : radiateurs, plancher chauffant...

Concrètement, pour une installation de chaudière classique approvisionnée au gaz de ville, il faut compter entre 1000 et 5000 € environ, hors équipements de chauffage. Pour une citerne de propane installée, la facture peut grimper jusqu'à 7000 €, auxquels s'ajoute la location de la cuve (environ 250 € par an). Côté factures mensuelles, la différence reste faible mais réelle : le gaz naturel vous coûtera entre 70 et 100 € par mois, contre 130 à 150 € pour le propane.

Le gaz, un mode de chauffage en pleine évolution

Longtemps catalogué "énergie polluante", le gaz connaît aujourd'hui un regain d'intérêt, grâce notamment aux évolutions techniques dans la conception des chaudières (moins de rejets de composés carbone, moins de gaz consommé...). La preuve en est que certaines chaudières sont maintenant éligibles au crédit d'impôt. Certains modèles sont également compatibles avec les bâtiments basse consommation (les fameuses "maisons BBC").

Les stocks mondiaux actuels de gaz demeurent importants, ce qui explique le tarif faible et relativement constant de ce combustible. Cependant, il faut bien garder à l'esprit qu'il s'agit d'une énergie fossile, donc appelée à s'épuiser. Dans cette optique, il peut être intéressant de coupler une installation au gaz avec un système à énergie renouvelable, afin d'obtenir un rendement idéal tout en s'inscrivant dans une démarche éco-responsable.