Accueil » Eco Travaux » L Isolation Thermique » Coefficient Resistance Thermique

Tout savoir sur le coefficient de résistance thermique

Lorsque l'on se lance dans des travaux de rénovation énergétique, s'assurer d'une bonne isolation thermique est primordiale. Pour cela, il faut suivre les exigences de la réglementation RT2012, notamment en ce qui concerne la résistance thermique de l'isolant. Cela permet, d'une part, d'accéder aux différentes aides financières, mais aussi de s'assurer de l'efficacité des travaux engendrés. La résistance thermique minimum imposée nous guide ainsi vers un matériau efficace en fonction de son épaisseur.

 

 

Qu'est-ce que le coefficient de résistance thermique ?

Le coefficient de résistance thermique permet de connaître la résistance aux flux de chaleur présentée par un matériau d’épaisseur donnée.
Le coefficient de résistance thermique est représenté par la lettre R, et est exprimé en m².K/W (Kelvin par Watt).
Ce coefficient informe donc sur la capacité de l’isolant thermique à résister au froid et à la chaleur. Plus la résistance thermique R est grande, plus le matériau est isolant.

 

Comment mesurer la résistance thermique d'un matériau ?

Pour déterminer le coefficient R, on divise l’épaisseur de l’isolant thermique (exprimée en mètres) par la conductivité thermique λ du matériau (appelée lambda).
R = e / λ
La conductivité thermique λ est la capacité du matériau isolant à conduire la chaleur. Plus elle est faible, plus l'isolant est performant.

 

Comment évaluer la performance d'un isolant ?

Pour évaluer la performance d'un isolant, il est indispensable de prendre en compte l'épaisseur dont on aura besoin. En effet, un panneau de 16 cm de laine de verre est équivalent à une isolation faite avec 88 cm de bois. Connaitre la résistance thermique d'un matériau permet donc de savoir quelle épaisseur effective est à mettre en place pour isoler efficacement.

 

Comment obtenir la bonne résistance de R=7 en isolant thermique ?

Afin d'obtenir le Crédit d'impôt pour l'isolation des combles perdus, il est indispensable d'avoir une résistance thermique au moins égale à 7. Évidemment, toute résistance supérieure à 7 sera encore meilleure. Mais la nature du matériau est aussi à prendre en compte. Il doit être insonorisant, sain, et respirant. Mais il doit surtout être posé dans les règles de l'art pour être performant. Un isolant mal posé peut avoir une efficacité diminuée jusqu'à 80 % !
Voici à titre d'exemple l'épaisseur nécessaire selon le type de matériau pour obtenir une résistance thermique R=7 :

 

 

Matériau

Conductivité thermique

Épaisseur minimum

Verre cellulaire

0.046

32.20 cm

Laine verre en rouleau

0.039

25.20 cm

Polyuréthane

0.025

17.50 cm

 

 

Comment savoir si l'isolation de mes combles est toujours efficace ?

On peut évaluer l'efficacité d'un isolant en fonction de plusieurs critères :

  • sa tenue
  • la présence éventuelle de rongeurs
  • un éventuel dommage

 

La tenue de l'isolant

Généralement, les maisons ont pour isolant un matériau minéral, comme la laine de roche ou la laine de verre. Leur défaut principal est de s'affaisser avec le temps. Ainsi, les microfibres qui les constituent se brisent et ne sont plus assez efficace pour retenir l'air. En accédant à vos combles, vous pouvez vérifier l'état de votre isolation. Si elle est tassée, elle n'isole plus efficacement.
C'est pourquoi, on préfère à présent les isolants d'origine végétale. Ils ont une souplesse beaucoup plus élevée que les isolants minéraux, et donc une plus grande longévité. Les performances thermiques ainsi que le prix sont équivalents aux isolants minéraux, avec en plus une durée de vie est considérablement allongée.



Les rongeurs

Si vous détectez des nids de rongeurs, c'est que des galeries sont creusées. Ce qui implique que l'isolant n'est plus homogène, et donc que ses performances thermiques sont altérées. Il est alors vivement conseillé de le changer.



Un dommage

Si une infiltration d'eau a eu lieu, l'isolant est certainement humide, voir imbibé d'eau. Il faut le changer.


 

Travaux d’isolation et aides : quelle résistance thermique faut-il obtenir ?

Pour obtenir les aides à la rénovation énergétique, il est indispensable de respecter certaines règles, notamment sur les performances des isolants choisis. Ainsi, en fonction de l'emplacement de l'isolant, les contraintes imposées par la RT2012 varient.

 

 

Emplacement

Exigence minimum

Murs, en façade ou en pignon

Supérieure ou égale à 3,7 m² K/W

Rampants de toiture, combles aménagés

Supérieure ou égale à 6 m². K/W

Planchers des combles perdus

Supérieure ou égale à 7 m². K/W

Planchers bas

Supérieure ou égale à 3 m². K/W

Toitures terrasses

Supérieure ou égale à 4,5 m².K/W

 

 

De plus, il est aussi important de contrôler les performances de l'isolant lors de son achat. Le marquage CE directive 89/106/CE garantit sa conformité. La certification ACERMI garantit la véracité des caractéristiques annoncées. Et enfin, il est aussi important de vérifier l'avis technique de l'isolant.

Besoin d'info ?
Contactez-nous :

0 800 000 838

Du lundi au samedi de 8h à 19h
(Notre numéro vert > appel gratuit)

Pacte Energie Solidarité