Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
  1. Accueil
  2. »
  3. Eco travaux
  4. »
  5. L isolation thermique
  6. »
  7. De la toiture

L'isolation thermique de la toiture

Publié le 11 December 2018 à 15h12

Etant donné que 30% de la déperdition thermique d'une maison passe par le toit, il est donc primordial de réaliser une isolation optimale de sa toiture, que ce soit dans le cas d'une construction neuve ou d'une rénovation. Mais en quoi consiste l'isolation d'une toiture ? Quels sont les différents types d'isolation, leurs avantages et leurs inconvénients ? Et à quel montant s'élève le coût de tels travaux ? Petit tour d'horizon sur le sujet, histoire de faire les bons choix afin de faire un maximum d'économies d'énergie...

L’isolation de la toiture, déroulement, installation, et entretien

En quoi consiste l'isolation thermique de la toiture ?

Les déperditions de chaleur par le toit d'une maison étant très importantes (environ 30%), il est primordial de bien isoler sa toiture. Pour se faire, il existe deux solutions : isoler par l'intérieur, ou isoler par l'extérieur (technique du Sarking). Dans les deux cas, le choix des matériaux isolants requiert une très grande importance, car les performances thermiques sont très différentes d'un isolant à l'autre. Parmi ces isolants, on trouve les isolants minéraux, végétaux, animaux ou synthétiques.
Quel que soit le choix du matériau, il convient de le faire poser par un artisan RGE afin de pouvoir prétendre aux aides de l'Etat pour la transition énergétique.

Comment installer une isolation thermique pour la toiture ?

Le déroulement de l’isolation thermique de la toiture va varier en fonction du type d’isolation choisi, par l’intérieur ou par l’extérieur.

  • Isolation thermique par l'intérieur : il est important de faire installer son isolation thermique par un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), car cela permet de réduire les coûts de la pose en demandant les aides et subventions de l'Etat et des collectivités locales dans le cadre de la transition énergétique.
    En ce qui concerne l'isolation thermique par l'intérieur, l'artisan fixera l'isolant sur le toit (agrafage, collage, vissage) entre des lambourdes ou des tasseaux, avant de le recouvrir d'un faux-plafond en bois, PVC, placo, ou autre...
  • Isolation thermique par l'extérieur (technique du Sarking) : La technique du Sarking doit également être réalisée par un artisan qualifié RGE, d'autant plus que cette installation s'avère être encore plus dangereuse que la précédente, puisqu'il s'agit de travailler sur le toit de la maison. De plus, cette technique est surtout adaptée à une charpente traditionnelle (pannes + chevrons) sur laquelle est posé et fixé un isolant rigide sur une volige pleine. Puis une sur-toiture (tuiles, ardoises, tôle, bardeaux,...) est installée par-dessus pour une finition impeccable et très esthétique. L'intérêt de cette technique est le gain de place considérable à l'intérieur de la maison, et la possibilité d'apprécier le charme d'une charpente apparente.

Très peu d’entretien

Il n'y a pas d'entretien particulier à prévoir concernant l'isolation d'une toiture, si ce n'est que la durée de vie de l'isolant diffère en fonction de sa composition : certains isolants auront une durée de vie d'environ 20 ans, alors que d'autres ne dureront que 10 ans maximum à cause du tassement naturel qu'ils subissent.

Quels sont les différents types d'isolant thermique ?

Plusieurs types d’isolants thermiques sont disponibles pour isoler une toiture. Les plus communs sont :

  • Isolants minéraux : laine de roche, laine de verre, verre cellulaire, perlite.
  • Isolants végétaux : liège expansé, ouate de cellulose, laine de coton, de lin, de chanvre, de coco, fibre de bois, paille, textile recyclé.
  • Isolants d'origine animale : plumes d'oie ou de canard, laine de mouton.
  • Isolants synthétiques: polyuréthane, polystyrène expansé, polystyrène extrudé, mousse plastique ou phénolique.

Avantages et inconvénients

Les avantages de l’isolation thermique de la toiture sont nombreux :

  • isolation thermique diminuant considérablement les pertes d'énergie
  • isolation acoustique
  • légèreté des matériaux
  • faible coût de certains isolants (laine de verre, de roche, textile recyclé,...)
  • facilité d'installation de l'isolation par l'intérieur
  • gain de place et charpente apparente pour l'isolation par l'extérieur
  • rentabilité rapide
  • 30% d'économie sur la facture de chauffage
  • aides financières de l'Etat (Crédit d'Impôt Transition Énergétique, Eco-Prêt à Taux Zéro, TVA réduite, Prime Energie, aides de l'ANAH, Pacte Energie Solidarité,...)

les inconvénients sont, de leur côté, peu nombreux et sont plus des limites que d’inconvénients à proprement parler. On peut en citer :

  • certains isolants peuvent être allergènes
  • certains isolants ne sont pas hydrofuges
  • certains isolants sont sujets au tassement
  • prix élevé de certains isolants (perlite, laine de mouton, liège expansé, polyuréthane,...)

Quel est le prix d'une isolation thermique pour la toiture ?

Pour une isolation avec une résistance énergétique supérieur à 7 K/M, le prix au m² sera de :

  • 11 € pour laine de verre
  • 13 € pour la laine de roche
  • 40 € pour la fibre de bois - laine de mouton : 30 €/m2
  • 16 € ouate de cellulose (vrac)
  • 30 € pour du textile recyclé
  • 65 € pour du polyuréthane
  • 35 € pour de la laine de chanvre ou de lin
  • 95 € pour du liège expansé

Au prix des matériaux, il faut ajouter le coût de la pose par un artisan agréé qui varie entre 20 et 100 € le m2 en fonction du type de toiture.

Besoin d'info ?
Contactez-nous :

0 800 000 838

Du lundi au samedi de 8h à 19h
(Notre numéro vert > appel gratuit)

Pacte Energie Solidarité