Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Tout savoir sur l'isolation des combles perdus

Les combles sont désignés comme "perdus" lorsqu'ils ne sont pas aménagés comme pièces de l'habitation. Ces espaces sous les toits sont particulièrement vulnérables : ils peuvent représenter jusqu'à un tiers des déperditions thermiques d'un logement. Plusieurs techniques d'isolation des combles perdus existent : soufflage d'isolants, pose de panneaux ou isolants à dérouler. Ils sont à choisir selon la configuration des combles. Lorsque l'isolation correspond à des normes de résistance thermique élevées, le financement des travaux peut être aidé par des primes ou subventions comme l'offre d'isolation des combles à 1 € proposée par Pacte Énergie Solidarité.

 

 

Pourquoi isoler les combles perdus ?

Contrairement aux combles aménagés, les combles perdus ne sont pas utilisés comme espace de vie. De ce fait, leur isolation est parfois à tort négligée. Or, selon l'ADEME, 30 % des pertes calorifiques d'un logement se font par la toiture. Des combles bien isolés assurent une parfaite étanchéité à l'air et un excellent confort thermique, tout en vous faisant réaliser des économies d'énergie. Plusieurs raisons peuvent faire que les combles ne sont pas habités :

  • La pente du toit ne permet pas d'utiliser cet espace.
  • La hauteur moyenne est inférieure à 1m80.
  • La structure de la charpente (celle en W notamment) occupe une grande partie de l'espace des combles.

Les signes qui peuvent vous alerter sur l'état de l'isolation des combles

L'isolation thermique des combles est la première étape à envisager lors de travaux de rénovation énergétique. Quelques signes peuvent montrer que l'isolation actuelle ne convient plus pour votre logement :

  • Un défaut d'étanchéité de la toiture peut dégrader l'état de l'isolant dans les combles. En cas de tuiles manquantes ou de fuites, profitez de la réfection de la toiture pour refaire l'isolation de vos combles perdus. Un isolant humide peut aussi signaler un défaut de ventilation.
  • Un isolant thermique en plaques ou en rouleau se tasse au bout de quelques années, perdant de son efficacité. S'il a été mal découpé, il se positionne mal et ne peut assurer des performances maximales.
  • Lorsque les combles perdus sont inaccessibles, il est possible de faire appel à un professionnel qui vérifiera la qualité de l'isolation au moyen d'une caméra thermique par exemple.

Les différentes techniques d'isolation pour les combles perdus

Selon la configuration des lieux et le coût des travaux, vous pouvez sélectionner l'une des techniques d'isolation suivantes pour vos combles perdus :

  • La pose de panneaux isolants rigides
  • Le déroulement de laine minérale au sol ou sur les murs et le toit.
  • Le soufflage mécanique d'isolants en flocons ou leur épandage manuel avec un râteau

L'isolation par soufflage convient particulièrement bien aux combles perdus les plus encombrés et les moins accessibles.

Les caractéristiques techniques des isolants

Pour que l'isolation thermique soit efficace, les matériaux isolants choisis doivent avoir une forte résistance thermique, supérieure à 4,5 m².K/W, idéalement 8m².K/W. Le coefficient de conductivité thermique, aussi appelé lambda, déterminant la quantité de chaleur que laisse passer un matériau en un temps donné, est indiqué sur l'emballage des isolants. Plus cette valeur est faible, meilleure est la résistance thermique du matériau. L'isolation peut être réalisée avec différents matériaux :

  • Des laines minérales (de verre ou de roche) en panneaux, en rouleaux ou en vrac. Ce matériau d'origine naturelle est très économique et offre de bonnes performances.
  • Des éléments biosourcés comme le lin, le chanvre, les plumes, le liège... Ils sont souvent beaucoup plus chers que les laines minérales.
  • Des matières synthétiques comme le polystyrène, expansé ou extrudé. Dérivées du pétrole, elles ont un moins bon bilan environnemental.

Coûts et dispositifs pour financer les travaux d'isolation

Le coût de l'isolation des combles perdus varie suivant plusieurs paramètres, comme les isolants et la technique choisis, la dimension des combles, leur accessibilité... Le coût des matériaux seuls correspond en moyenne à 20 €/m2. Cependant, des aides existent pour financer ces travaux, considérés comme les plus importants dans le cadre d'une rénovation énergétique. Pour en bénéficier, les travaux doivent être effectués par un artisan certifié RGE. Pacte Énergie Solidarité propose des offres d'isolation des combles perdus à 1 € aux particuliers éligibles, sous condition de ressources. Les travaux sont effectués avec la technique du soufflage, qui allie efficacité et simplicité d'exécution, étant réalisable pour tous types de combles perdus. L'isolant minéral choisi est respectueux de la santé des habitants du logement, des normes techniques en vigueur et de l'environnement.