Isolation thermique des murs : ce qu'il faut savoir

Avec une promesse de réduction de 20 à 25% des pertes de chaleur dans une habitation, l’isolation thermique des murs fait partie des priorités majeures en rénovation. En effet, grâce à l’isolation des murs, les factures de chauffage sont considérablement réduites. Au final, l’investissement nécessaire pour cette rénovation se révèle rapidement rentable au vu du crédit d’impôt de 30% mis en place et des coûts pratiqués : à partir de 40 €/m² pour l’isolation par l’intérieur et dès 110 €/m² pour l’isolation par l’extérieur. Si la première technique est la plus répandue étant donné son coût limité, la deuxième peut néanmoins se révéler avantageuse notamment si vos façades nécessitent un ravalement

Les différentes techniques d’isolation des murs

L’isolation des murs par l’intérieur

Cette technique consiste à placer l’isolant à l’intérieur du logement, ce dernier pouvant être collé en doublage ou bien posé en panneaux sur des tasseaux. On la privilégie en raison de son coût modéré et parce qu'elle ne modifie pas l’aspect extérieur du logement concerné. Côté inconvénient, l’isolation par l’intérieur se révèle parfois moins efficace car cette technique ne permet pas un traitement de l’ensemble des ponts thermiques. Elle présente également l’inconvénient de faire perdre de la surface habitable.

L’isolation des murs par l’extérieur

Cette technique consiste à envelopper l’extérieur du bâtiment d’un manteau isolant par différents moyens : bardage, pose d’isolant puis d’enduit, crépis isolants, … Elle présente l’avantage de ne pas réduire la surface habitable et de moderniser l’aspect des façades du logement. Côté isolation, elle se révèle plus efficace en permettant de traiter davantage de ponts thermiques et en protégeant mieux les murs des variations éventuelles de températures extérieures. Enfin, cette technique nécessite un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux.

Les avantages d’une bonne isolation thermique des murs

L’isolation des murs de votre habitation apporte 5 bénéfices majeurs :

  • Faire des économies d’énergie;
  • Profiter d’un confort de chauffe amélioré en hiver;
  • Limiter les éventuelles surchauffes (en cas d’isolation par l’extérieur) et ainsi bénéficier d’un meilleur confort en été;
  • Avoir une démarche éco-citoyenne : la réduction de la consommation d’énergie permet la diminution des émissions de CO2;
  • Valoriser votre bien immobilier.

Choisir le bon moment pour planifier ses travaux d’isolation des murs

Certaines situations sont particulièrement propices pour effectuer des travaux d’isolation des murs :

  • Quand votre façade a besoin d’un ravalement : solution deux en un, l’isolation par l’extérieur est alors à privilégier puisqu’elle permet de remplacer un ravalement tout en optimisant le bilan thermique d’un logement.
  • Quand vous souhaitez modifier la décoration de votre intérieur : la pose d’un nouveau papier peint ou d’une peinture est l’occasion idéale d’améliorer l’isolation des murs.
  • En cas de remplacement de fenêtres : en associant ce changement à des travaux d’isolation thermique des murs, vous réduisez encore plus significativement les déperditions thermiques.

L’assurance d’un travail de qualité

L’isolation thermique des murs d’un appartement ou d’une maison nécessite savoir-faire et professionnalisme. Pour s’assurer de bénéficier d’un travail de qualité, il est conseillé de privilégier :

  • Un professionnel qualifié dont le niveau de compétences est validé par des certifications telles que QualiBat
  • Des isolants aux performances avérées : la certification ACERMI (Association pour la Certification des Matériaux Isolants) complétée du marquage CE permet de choisir un produit adapté.

Le budget à prévoir pour l’isolation thermique des murs

Le coût des travaux peut varier en fonction de la région, de la technique employée et de l’isolant choisi. Néanmoins, l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) a réalisé des estimations pour une maison de 100 m² plain-pied située en région parisienne dotée de 8 à 9 fenêtres et d’un chauffage datant de plus de 15 ans. Selon cet organisme, le coût total des travaux se situerait :

  • Pour l’isolation des murs par l’intérieur : entre 6 000 et 12 000 € TTC avec une économie globale de 474 € par an en cas de chauffage au gaz, 636 € pour l’électricité et 700 € pour le fioul.
  • Pour une isolation des murs par l’extérieur : entre 8 000 et 12 000 € TTC et une économie de 443 € par an en cas de chauffage au gaz, 596 € pour l’électricité et 656 € pour le fioul.