L’isolation par l’extérieur, la méthode la plus efficace pour neutraliser les ponts thermiques

Pour diminuer les pertes énergétiques d'une habitation, il est impératif de veiller à sa bonne isolation thermique. L'isolation par l'extérieur (ou ITE) consiste à poser les isolants au niveau des murs extérieurs puis à les protéger par des parements, une ossature en bois ou de l'enduit. Le choix de la technique dépend notamment de possibles contraintes esthétiques et de la configuration du domicile. Réaliser une ITE, technique combinant de bonnes performances en matière d'isolation thermique et phonique, permet également la rénovation des façades. Cependant, malgré les aides nationales, ce type d'isolation demande un investissement initial conséquent.

Plusieurs techniques pour isoler par l'extérieur

En procédant à une isolation thermique par l’extérieur, les déperditions thermiques sont fortement réduites grâce à la création d'une enveloppe isolante autour de l'habitation. Les ponts thermiques sont presque intégralement éliminés. En effet, les principales discontinuités entre les parois et les matériaux se situent au niveau des jonctions façade/refends, façade/toiture et façade/ouvertures.

Les trois principales méthodes pour une ITE sont :

  • sous enduit : l'isolant est fixé sur les murs extérieurs puis recouvert d'une couche épaisse composée d'enduit combiné avec une armature (en métal ou en fibres de verre) ou de deux couches (une d'enduit mince et une d'enduit de finition).
  • sous bardage : une ossature de bois est positionnée contre la façade grâce à des équerres. L'isolant est inséré dans cette structure puis il est recouvert d'un bardage constitué par des lames (verticales ou horizontales) fabriquées à partir de différents matériaux (pierre, bois, PVC…).
  • sous vêture : l'isolant est collé avec un parement, formant ainsi des panneaux emboîtables les uns avec les autres. Ces panneaux sont ensuite fixés sur les murs extérieurs.

Une isolation efficace doublée d'une rénovation des façades

L'isolation extérieure se caractérise par plusieurs avantages :

  • de hautes performances en isolation thermique : l'ITE réduit significativement les pertes énergétiques d'une habitation et élimine la majorité des ponts thermiques.
  • une préservation de la surface habitable : comme les matériaux isolants sont installés sur les façades, la taille des pièces du domicile n'est pas réduite.
  • une rénovation extérieure : réaliser une ITE permet en même temps de redonner un aspect neuf aux façades.
  • une amélioration de l'isolation phonique : l'ITE accroît les performances des murs extérieurs en matière d'isolation acoustique.
  • des travaux sans impact sur votre intérieur : comme l'ITE est réalisée sur les murs extérieurs, l'intérieur de l'habitation n'est pas sali ou encombré.

L’isolation par l’extérieur, de possibles contraintes esthétiques

Malgré tous ses avantages, l'ITE a également plusieurs points faibles :

  • impact important sur l'apparence de l'habitat : l'extérieur du domicile étant modifié, il peut être nécessaire d'obtenir l'accord de la mairie. Si l'habitation est située dans un quartier historique ou classé, l'administration pourrait refuser les travaux ou demander des modifications du projet. Si vous habitez une maison mitoyenne, l'accord de vos voisins peut être nécessaire.
  • effet de renfoncement créant une perte de luminosité : pour le corriger, il faut déplacer voire changer les ouvertures pour les positionner au niveau de la nouvelle façade. Cette opération d’isolation thermique augmente évidemment le prix global des travaux.
  • coût relativement élevé : même si l'ITE permet de réaliser des économies de chauffage et malgré les incitations financières, l'investissement initial est conséquent.

Comment choisir entre les différentes méthodes d'ITE ?

En fonction de vos goûts, de la configuration des lieux et du temps disponible pour réaliser le chantier, plusieurs critères permettent de préférer l'une ou l'autre des techniques :

  • une apparence différente : les parements sous vêture sont carrés ou rectangulaires et de grandes dimensions alors que les bardages sont majoritairement en forme de lames.
  • des façades à l'apparence réglementée : afin de conserver l'aspect extérieur de l'habitation, la méthode sous enduit est la seule adaptée.
  • des murs extérieurs irréguliers : l'ITE sous bardage corrige ce type de problème.
  • un chantier plus rapide : pour les ITE avec parement, la méthode sous vêture est moins longue à réaliser que celle sous bardage.

Un prix lié à la technique et aux matériaux

Le coût moyen d'une ITE est de :

  • 170 à 260 €/m2 pour l'ITE sous vêture et sous enduit
  • 190 à 440 €/m2 pour l'ITE sous bardage

Plusieurs paramètres influent sur le prix global du projet :

  • surface et état de la façade
  • présence d'étages
  • nombre et type d'ouvertures
  • méthode d'ITE choisie
  • isolant employé (polystyrène, laine minérale, fibres de bois…)
  • matériau du parement (pierre, bois, PVC, métal…)

L'ITE peut bénéficier de subventions nationales (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique, Éco-prêt à taux 0, TVA à taux réduit…)

Besoin d'info ?
Contactez-nous :

0 800 000 838

Du lundi au samedi de 8h à 19h
(Notre numéro vert > appel gratuit)

Pacte Energie Solidarité