Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Tout savoir sur l’isolation par l’intérieur

Afin de bénéficier d'un confort thermique optimal dans son habitation, il est important qu'elle soit bien isolée. L'isolation par l'intérieur (ITI) est un procédé qui consiste à installer les matériaux isolants du côté intérieur des murs du domicile. Si plusieurs procédés d'ITI existent (collage de panneaux isolants, utilisation d'isolants doublés d'un parement ou fixation d'une ossature supportant les isolants), ils sont globalement performants et peu coûteux. Par contre, ils diminuent la surface habitable et induisent divers travaux avant et après la pose des isolants. Le coût global du projet, inférieur à celui d'une isolation par l'extérieur (ITE), dépend de la nature du matériau isolant. De plus, plusieurs aides peuvent financer en partie ces travaux de rénovation énergétique.

Les différentes méthodes pour l'isolation par l’intérieur

Plusieurs techniques sont utilisées pour une isolation thermique par l'intérieur :

  • avec des panneaux isolants collés sur le mur grâce à du mortier adhésif et qui doivent être recouverts d'une finition (bois, plâtre…).
  • avec des panneaux isolants, doublés d'un parement, qui sont vissés sur des tasseaux ou collés sur le mur.
  • avec une ossature (en bois ou en métal) fixée sur le mur qui permet de maintenir des panneaux isolants rigides ou semi-rigides. Il faut ensuite appliquer un parement en plâtre.

Afin d'éviter les phénomènes de condensation à l'intérieur du matériau isolant, il est fortement recommandé de poser des pare-vapeur ou des freins-vapeur.

Une isolation performante et peu coûteuse

Parmi les avantages de l'ITI, on peut citer :

  • bonnes performances isolantes
  • coût compétitif, inférieur à celui de l'isolation par l'extérieur
  • travaux généralement simples à réaliser et rapides
  • préservation de l'apparence extérieure de l'habitation

Certains points forts sont spécifiques selon la méthode utilisée :

  • l'ITI par collage est la méthode la plus utilisée et donc la mieux maîtrisée par les professionnels
  • l'ITI sur rails (ou ITE avec ossature) réduit le temps des travaux car son installation, qui offre un large choix d'isolants, facilite le traitement des fils électriques, gaines, canalisations…

Réduction de la surface habitable et création de ponts thermiques

Les principaux inconvénients de l'ITI sont :

  • perte d'une petite partie de la surface habitable
  • importants travaux induits : déplacement des meubles, décorations murales, radiateurs, prises, appliques et interrupteurs … puis décoration intérieure à refaire
  • nécessité pour les résidents de ne pas rester dans les pièces pendant les travaux.

Plusieurs points faibles ne concernent que certaines techniques :

  • l'ITI par collage n'est pas adaptée en cas de murs humides ou irréguliers
  • l'ITI par collage génère des ponts thermiques au niveau de la jonction entre les panneaux isolants et l'ITI sur rails au niveau de l'ossature

Une large gamme de prix selon la nature du matériau isolant

La comparaison du coût des isolants (en €/m2) se fait en calculant le prix pour une épaisseur standard de 10 mm :

  • de 3 à 10 : laines minérales (de roche ou de verre)
  • de 5 à 11 : isolants minces (mais ils doivent être combinés avec un matériau isolant principal)
  • de 10 à 50 : verre cellulaire
  • de 15 à 20 : polystyrène, polyuréthane, fibres végétales (à base de bois, chanvre, lin, coton…)

Le coût des panneaux isolants avec parement en plâtre est également lié à la nature du matériau utilisé :

  • laine de roche : 10 à 20 €/m2
  • polystyrène expansé ou extrudé : 20 à 35 €/m2

Un projet d'isolation économique et subventionné

Le prix des travaux d'ITE dépend de plusieurs facteurs :

  • surface totale à isoler
  • capacité isolante du matériau : elle est caractérisée par le coefficient de résistance thermique (R, en M2.K/W). Plus sa valeur est importante, meilleures sont les performances isolantes du matériau. Généralement, le prix de l'isolant augmente avec la valeur de sa résistance thermique.
  • épaisseur de l'isolant : lorsque la couche d'isolant est plus large, ses capacités isolantes augmentent car R = e/λ, avec e, l'épaisseur en m et λ, la conductivité thermique du matériau.

Les travaux d'ITI coûtent, main d'œuvre incluse, de 30 à 90 €/m2. Il faut ajouter le prix des travaux induits tels que :

  • remise en état des murs après la pose de l'isolant
  • peinture ou tapisserie pour décorer les parements extérieurs
  • replacement des branchements électriques

Plusieurs dispositifs financiers subventionnent l'ITI : Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique, TVA à taux réduit, prime énergie...