Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Accueil » Eco Travaux » L Isolation Thermique » Isolants Combles

Quels sont les isolants pour l'isolation des combles ?

Pour réduire les pertes énergétiques survenant au niveau des combles, il est important de les isoler suffisamment. Selon le type des combles (perdus, aménagés ou habitables), les méthodes et les isolants préconisés diffèrent. Pour les combles perdus, le choix entre une isolation par soufflage ou par pose d'isolants sur le plancher dépend de l'accessibilité des lieux. Dans le cas des combles aménageables, la volonté de conserver le maximum d'espace habitable et le budget disponible permettent d'opter pour une isolation intérieure ou extérieure.

 

 

Les principales caractéristiques des isolants pour les combles

Ces isolants sont classifiés en 4 catégories :

  • naturels : laines végétales (de lin, de coton, de chanvre…), laines animales (de mouton), plumes de canard, liège, fibres de bois…
  • synthétiques : polystyrène, polyuréthane…
  • minéraux : laine de verre (fabriquée à partir de silice), laine de roche (à base de basalte), perlite (roche siliceuse volcanique)
  • minces : multiples couches d'aluminium et de matériau intermédiaire (ouate, feutre,…)

Isolants

Isolation phonique

Isolation thermique

Durabilité

Conductivité thermique (λ)

Types de combles

Laines végétales

Faible

Très bonne

Bonne

0,035 à 0,042

Tous

Laines animales ou plumes

Faible

Très bonne

Bonne

0,033 à 0,042

Tous

Liège

Bonne

Très bonne

Excellente

0,034 à 0,049

Tous

Fibres de bois

Bonne

Bonne

Excellente

0,037 à 0,049

Tous

Perlite

Bonne

Bonne

Excellente

0,050 à 0,060

Perdus

Laines minérales (de roche ou de verre)

Très bonne

Très bonne

Moyenne

0,030 à 0,040

Tous

Polystyrène et polyuréthane

Moyenne

Très bonne

Moyenne

0,022 à 0,035

Habitables

Isolants minces

Faible

Faible

Moyenne

0,1 à 1

Tous, combinés avec un autre isolant

La conductivité thermique (λ, en W/m.K) représente le pouvoir isolant d'un matériau. Plus elle est faible, meilleures sont les capacités isolantes.

 

Les points forts et faibles des méthodes d'isolation thermiques

Quelle que soit la technique choisie (par l'intérieur ou l'extérieur), le principal bénéfice de l'isolation des combles est d'améliorer les performances thermiques de l'ensemble de l'habitation, réduisant les pertes et les dépenses énergétiques.

L'isolation thermique par l’intérieur (ITI), moins onéreuse que l'isolation thermique par l’extérieur (ITE), est plus facile à mettre en œuvre. Cependant, spécialement dans le cas de combles habitables, elle réduit la surface habitable. Elle implique de vider les combles pendant les travaux et de refaire la décoration existante.

L'ITE, particulièrement efficace, permet de conserver la hauteur sous plafond comme les poutres apparentes. Elle ne demande pas de vider les combles lorsqu'ils sont aménagés. Plus complexe et coûteuse que l'ITI, elle nécessite que la maison reste sans couverture pendant les travaux.

Pour calculer l'épaisseur d'isolant à employer, on applique la formule e = λ * R avec :

  • e : épaisseur, en mètres
  • λ : conductivité thermique fournie par le fabricant (en W/m.K)
  • R : résistance thermique souhaitée (en m2.K/W)

Pour prétendre à certaines aides gouvernementales, la résistance thermique doit être supérieure à des valeurs seuils.

 

Le prix des isolants et le budget du projet pour isoler ses combles

Selon la nature des isolants, on constate les prix suivants (en €/m2) :

  • laines végétales : 12 à 25
  • laines animales : 15 à 20
  • liège : 10 à 30
  • fibre de bois : 15 à 20
  • perlite : 20 à 45
  • laines minérales : 3 à 5
  • polystyrène, polyuréthane : 10 à 20
  • isolants minces : 5 à 10

Le budget total de l'isolation des combles dépend de la surface à isoler, de la technique choisie et de l'entreprise réalisant les travaux. L'ITI est plus économique (20 à 70 €/m2) que l'ITE (90 à 130 €/m2).

Plusieurs aides financières favorisent l'isolation des combles :

  • Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique
  • programmes de l'ANAH
  • chèque énergie
  • prime énergie
  • dispositif d'isolation des combles perdus à 1 €
  • prime Coup de Pouce Isolation

 

Les techniques d'isolation selon le type de combles

Dans le cas des combles habitables ou aménagés, les techniques sont :

  • par l'extérieur : après avoir enlevé la toiture, on pose des panneaux isolants emboîtables sur la charpente ou on installe des caissons chevronnés autoporteurs. Dans les deux cas, la face interne des parements des panneaux ou des caissons fait office de faux plafond pour les combles. La troisième méthode, dite du sarking, consiste à disposer des couches successives à partir des chevrons (voligeage, pare-vapeur, matériau isolant, écran de sous-toiture, contre-lattage et liteaux).
  • par l'intérieur : les panneaux ou rouleaux d'isolant sont posés sous la toiture, éventuellement recouverts par un pare-vapeur puis un parement.

Dans le cas de combles perdus, on peut isoler :

  • par soufflage (recommandé dans le cas de combles peu accessibles) : un isolant en vrac (laine de roche, de verre,…) est projeté dans les combles.
  • par pose de rouleaux ou de panneaux isolants sur le plancher : après installation d'un pare-vapeur, on dispose une voire deux couches d'isolants.

Parmi les marques réputées pour leurs produits d'isolation, on peut citer : Isover, Rockwool, 3M, Actis, PureOne, URSA, Knauf et ITR.