Tout savoir sur l’isolation du plancher bas

L’isolation thermique du plancher bas permet de réduire les factures de chauffage et de profiter d’un meilleur confort hiver comme été. Le choix des matériaux est large et dépend de plusieurs facteurs. Cette opération est relativement peu coûteuse et ouvre droit à des aides financières. Zoom

 

 

Grands principes de l’isolation du plancher bas

Une bonne isolation thermique du plancher bas peut limiter de 10 % les déperditions de chaleur et réduire les ponts thermiques. Cette opération permet de bénéficier d’un meilleur confort en toute saison.
Un sol bien isolé se compose de plusieurs couches :

  • dalle en béton ;
  • film de protection ;
  • couche isolante ;
  • chape ;
  • revêtement de finition.

L’isolation du sol peut être placée sous la dalle existante ou sous le vide-sanitaire. Lorsque ceux-ci sont inexistants, il est toujours possible d’isoler le sol par l’intérieur, entre la chape et le revêtement.
Vous pouvez également profiter de ces travaux pour envisager la pose d’un plancher chauffant. Les systèmes récents permettent de bénéficier d’un réel confort et de réaliser d’importantes économies de chauffage. Ce dispositif sera inséré entre la couche isolante et la finition.

Le choix des isolants doit être effectué en tenant compte de la configuration des lieux et de l’isolation existante, du type de chauffage utilisé et des objectifs à atteindre. Il est possible d’utiliser des isolants synthétiques ou naturels, l’important est qu’ils présentent une forte densité thermique. Les matériaux les plus courants sont :

  • la laine de verre ou la laine de roche
  • les panneaux de polystyrène extrudé ou expansé
  • le polyuréthane

L’épaisseur des isolants classiques est généralement de 20 à 30 cm mais il existe des panneaux de nouvelle génération qui permettent d'isoler efficacement avec seulement 7 cm d'isolant. Plusieurs matériaux innovants peuvent également être mis en œuvre : brique monomur, béton cellulaire, aérogels, argile expansé, panneau isolant sous vide.
Si vous préférez les éco-matériaux, vous pouvez opter pour :

  • les panneaux isolants recyclés,
  • le liège,
  • la ouate de cellulose,
  • les panneaux de chanvre et chaux.

Il est également possible de poser des panneaux d'isolation composites constitués d'un cœur en mousse, entouré d'un panneau de particules d'un côté et d'un complexe multicouche de l'autre.
Lorsque le vide sanitaire n'est pas accessible, il est possible de l'isoler efficacement avec une mousse polyuréthane ou des granulés isolants.
La réalisation d’un bilan thermique par un professionnel peut vous aider à faire le meilleur choix.

Avantages et inconvénients de l’isolation des planchers bas

Une bonne isolation du sol offre de multiples avantages :

  • réduction des factures de chauffage
  • meilleur confort ressenti
  • moins d'humidité

Le principal inconvénient d’un chantier d’isolation thermique du sol est qu’il faut souvent retirer le plancher existant. Il est donc préférable de mener à bien cette opération au moment de la construction, ou en rénovation lorsque le logement n’est pas encore habité. Lorsqu’elle est menée par l’intérieur, une isolation thermique du sol peut réduire la hauteur sous plafond. Il faut souvent dans ce cas revoir les menuiseries et les plinthes.

Prix de l’isolation thermique du sol

Le prix d’une isolation du sol varie en fonction de la technique employée et du matériau utilisé. Le prix moyen pour la réalisation d’une dalle flottante avec couche isolante est de 20 à 50 €/m².
L’isolation thermique du plancher bas est éligible aux aides financières à la rénovation énergétique comme le crédit d’impôt, la prime énergie ou la TVA à taux réduit. Plusieurs critères sont à respecter. Il faut notamment que les travaux soient réalisés par un professionnel certifié RGE. Recourir à un artisan compétent permet d’atteindre de hauts niveaux de performance énergétique et de réaliser de vraies économies sur le long terme. Les travaux doivent également permettre d’atteindre un coefficient thermique R ≥ 3 m² K/W.

Veuillez noter

Un sol mal isolé augmente la sensation de froid ressenti. L'isolation permet souvent d'abaisser la température de confort et donc de réaliser des économies supplémentaires.
En plus de réduire les factures de chauffage et limiter les besoins de climatisation en été, l’isolation du sol peut également améliorer le confort acoustique.
Il est de plus en plus fréquent de remplacer la chape classique par une chape isolante. Celle-ci se compose de ciment mélangé à des billes de matériau isolant. Il faut généralement combiner ce système avec un autre type d’isolant de façon à obtenir un niveau de performance suffisant.