Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Accueil » Eco Travaux » La Chaudiere » A Bois Dechiquete

La chaudière à bois déchiqueté ou chaudière à plaquettes

Fonctionnant avec des plaquettes de bois, la chaudière à bois déchiqueté permet de se chauffer efficacement et à moindre frais. Totalement automatisée, elle est aussi pratique que les chaudières à granulés ou au fioul.

 

 

La chaudière à bois déchiqueté fonctionnement installation et entretien

La chaudière à bois déchiqueté fait partie, au même titre que la chaudière à granulés ou la chaudière à bûches, de la grande famille des chaudières à bois. Sa particularité est d’utiliser comme combustibles du bois déchiqueté, aussi appelé plaquettes forestières. Les plaquettes forestières sont issues des résidus de l’industrie forestière. En général il s’agit de bois considéré sans grande valeur, parce que de trop faible diamètre ou comportant trop de nœuds. Il est alors broyé et utilisé comme combustible pour les chaudières dites à plaquettes. Ce combustible est prisé grâce notamment à son prix très abordable  couplé à un rendement énergétique élevé.

Un fonctionnement simple 

La chaudière à plaquettes a le même mode de fonctionnement que toutes les autres chaudières à bois automatiques (à granulés ou à bûches) ; un liquide caloporteur (de l’eau) transporte la chaleur produite par un générateur de chaleur vers les émetteurs de chaleur :

  1. De l’eau entre, à température basse, dans la chaudière et est chauffée grâce à la combustion du bois;
  2. Une fois la température désirée atteinte, l’eau est envoyée vers les émetteurs de chaleur. Il peut s’agir de radiateurs, d’un plancher chauffant hydraulique ou d’un plafond chauffant hydraulique;
  3. Une fois que l’eau a perdu sa température, elle est renvoyée vers la chaudière pour être de nouveau réchauffée et reprendre son cycle.

Installation

  1. En rénovation, le niveau de complexité d’une chaudière à plaquettes va dépendre principalement de votre ancien système de chauffage.
  2. Si vous disposiez avant d’un système de chauffage central au bois, l’installation sera plus aisée, vous n’aurez qu’à faire mettre en place la nouvelle chaudière ainsi que le dispositif de stockage des plaquettes.
  3. Si vous ne disposiez pas auparavant d’un système de chauffage central, il va vous falloir, en plus, installer tout le réseau de distribution de chaleur, canalisations et émetteurs. L’opération sera alors plus complexe et son coût, beaucoup plus élevé.
  4. Dans tous les cas, cette installation est complexe et nécessite absolument d’être confié à un professionnel certifié.

Un entretien contraignant

  1. Fonctionnant au bois, cette chaudière génère beaucoup de résidus (fumées, suie, cendres, etc.) et nécessite donc un entretien rigoureux. En plus de l’entretien annuel réalisé par un professionnel, l’utilisateur doit, à intervalle régulier, réaliser quelques tâches et contrôles de routine. Il pourra par exemple vérifier que la pression affichée sur le manomètre est bien correcte (en général, elle doit se situer en 1,5 et 2 bars), que les radiateurs sont bien purgés, etc.

Avantages et inconvénients de la chaudière à plaquettes

La chaudière à plaquettes a plusieurs avantages :

  • Très économique: le bois déchiqueté est le combustible le plus abordable du marché.
  • Très disponible: la filière bois se porte relativement bien en France. Les plaquettes de bois sont donc disponibles en abondance un peu partout.
  • Très pratique: cette chaudière est entièrement automatisée. Une fois le réservoir (silo) à plaquettes rempli, vous n’avez plus aucune manutention à faire. Certains modèles ont même des dispositifs d’extraction des cendres et de nettoyage automatiques.
  • Très écologique: le chauffage au bois est écologique, le chauffage au bois déchiqueté l’est encore plus. En effet ce combustible est produit à partir de résidus de l’industrie du bois. Il est donc doublement écologique.
  1. Elle a aussi quelques inconvénients :
  • Un équipement encombrant: la chaudière à plaquettes est très encombrante, elle fait partie des chaudières les plus encombrantes. Elle convient presque exclusivement aux maisons à grande surface.
  • Un prix d’achat élevé: avec un prix d’achat du matériel fluctuant entre 8 000€ et 16 000€, le prix de la chaudière à plaquettes reste relativement élevé.
  • Des nuisances sonores: en fonctionnement l’appareil peut être assez bruyant, en tous cas beaucoup plus bruyant que les chaudières au fioul, au gaz ou même à granulés.

Prix et subventions

Comme tous les autres appareils de chauffage, le prix de la chaudière à plaquettes va dépendre de plusieurs facteurs parmi lesquels on peut citer : la puissance de l’appareil, sa gamme, ses options, son fabricant, son niveau d’automatisation, etc. Selon la combinaison des facteurs cités ci-dessus, on va constater des prix variant entre 14500€ et plus de 30 000€. Ce prix est incontestablement élevé, et fait de la chaudière à plaquettes l’une des plus onéreuses.

Cependant, ce prix est à mettre en face des multiples avantages de cet équipement (voir plus haut) et notamment de son coût d’utilisation relativement faible. A titre d’exemple, on peut souligner qu’à l’usage, le chauffage aux plaquettes de bois va revenir 1,5 fois moins cher que le chauffage au granulés de bois et jusqu’à 3 fois moins cher que le chauffage au fioul.

En outre, cette chaudière est éligible à la majeure partie des aides écologiques existantes : Crédit d’impôt transition énergétique (CITE), subventions ANAH, éco prêt à taux zéro, prime énergie, TVA à taux réduit, etc.

 

Zoom sur le chauffage au bois

Le chauffage au bois est économique, écologique et pratique. Sa popularité ne cesse de se renforcer en France que ce soit dans le neuf ou dans la rénovation.

Un chauffage économique : la première caractéristique du chauffage au bois est d’être économique. A l’exception du chauffage solaire (qui ne coûte rien à l’usage, mais requière un important investissement en matériel), c’est le système de chauffage le plus économique qu’il s’agisse de bûches, de granulés ou de plaquettes de bois.

Un chauffage écologique : le bilan carbone du chauffage au bois est neutre. En effet, il est vrai qu’en se consumant le bois libère du C02. Mais il faut garder à l’esprit que, sa vie durant, ce même bois a éliminé beaucoup plus de C02.

Un chauffage dans l’air du temps : les appareils de chauffage au bois, ont su se moderniser. Les poêles à bois sont devenus très design et très efficaces sur le plan énergétique. Les chaudières se sont automatisées et sont presque aussi pratique que les appareils au fioul ou au gaz. Ainsi le chauffage au bois et devenus tendance et s’impose de plus en plus en plus même dans les grandes agglomérations.