Accueil » Eco Travaux » La Chaudiere » A Fioul

La chaudière à fioul, un appareil de chauffage qui n’a plus la côte

La chaudière à fioul constitue un moyen simple et efficace pour chauffer de grandes surfaces en l’absence de raccord au gaz naturel. Loin d’être distancée par les nouvelles chaudières, elle dispose de technologies de pointe la rendant aussi performante qu’une chaudière à gaz ou à granulés. Ses modèles adaptés à toutes les configurations et son rendement dépassant parfois les 100 % contrebalancent avantageusement son coût d’installation et le prix élevé du combustible.

 

 

La chaudière à fioul, aussi performante que ses concurrentes

Un fonctionnement simple

Une installation au fioul est un système de chauffage central à combustion. C’est-à-dire que la chaudière brûle le fioul stocké dans une cuve pour réchauffer un certain volume d’eau. Cette eau chaude est ensuite diffusée dans la trame de chauffage au sol ou dans les radiateurs de l’habitation.

La production d’eau chaude

Dans le cas d'une chaudière au fioul qui fournit l'eau chaude sanitaire, on parle de chaudière double service. La production d'eau chaude est possible sous trois formes :

  • instantanée : l’eau chaude est produite “à la demande” en cas de faibles besoins,
  • à accumulation : l’installation est associée à un ballon d’eau chaude de grande capacité, pour un usage immédiat et durable,
  • à micro accumulation : la chaudière réchauffe une faible quantité d’eau qui est ensuite stockée dans un réservoir de petite taille.

Le rendement de la chaudière à fioul

Pour qu’un système de chauffage soit efficace, il faut qu’il tire le meilleur parti du combustible qu’il utilise. C’est ce que l’on appelle le rendement, exprimé en pourcentage. Pour une chaudière à fioul, il s'agit de la capacité de l’appareil à produire de la chaleur en regard de la quantité de fioul consommée.

Ce critère est important d’un point de vue économique, écologique et sanitaire. Une combustion incomplète de carburant entraîne la production de monoxyde de carbone délétère pour la planète comme pour la santé. Plus le rendement d’un dispositif de chauffage est élevé, plus les émissions de monoxyde de carbone sont réduites. À ce titre, les chaudières récentes sont extrêmement respectueuses de l’environnement.

 

Si autrefois le rendement d’une chaudière à fioul était d'environ 75 %, il existe de nos jours des modèles beaucoup plus performants, répartis en deux catégories :

  • Les chaudières à fioul basse température réchauffent l’eau à 40 °C pour un rendement d’environ 90 %. Ce type d'appareil permet une économie de 20 % par rapport aux anciens modèles.
  • Les chaudières à fioul à condensation chauffent l’eau à 90 °C. Elles sont capables de récupérer la vapeur d'eau générée par la production de chaleur, pour la convertir en énergie de chauffage. Grâce à ce système ingénieux, le rendement peut dépasser les 100 %. Ce dispositif offre une économie de 30 % en comparaison avec les anciennes chaudières.

Bien sûr, de tels chiffres ne sont obtenus que lorsque l'installation est parfaitement réglée, entretenue et adaptée aux dimensions de la surface qu’elle est censée chauffer.

L’entretien d’une chaudière au fioul

Pour conserver une efficacité optimale, une chaudière au fuel a besoin d’un entretien annuel, réalisé par un professionnel agréé. Celui-ci vérifie le bon fonctionnement de l’installation et nettoie les pièces encrassées. La cuve, quant à elle, nécessite une révision tous les dix ans pour la débarrasser de ses éventuels dépôts.

L’installation d’une chaudière au fioul

L’installation d’un système de chauffage au fioul demande la pose d’une cuve de stockage du combustible enterrée ou apparente, à l'intérieur ou à l'extérieur. Pour la mise en place de la chaudière en elle-même, on distingue deux technologies :

  • Les chaudières fermées ou étanches, également appelées chaudières à ventouse, ne nécessitent pas de conduit de cheminée tubé ni de ventilation spécifique dans la pièce où elles sont installées. Elles disposent d’un conduit unique, relié à l’extérieur, combinant deux circuits. L’un apporte l’air nécessaire à la combustion, l’autre est dédié à l’évacuation des gaz issus de celle-ci.
  • Les chaudières ouvertes ou atmosphériques requièrent, quant à elles, un conduit de cheminée tubé pour évacuer les gaz. Elles doivent être posées dans un local bénéficiant d’une bonne ventilation.

Les avantages et les inconvénients d’une installation au fioul

La chaudière à fioul a plusieurs avantages :

  • C’est un mode de chauffage adapté pour les grandes surfaces, en particulier dans les régions froides et en l’absence du réseau de gaz de ville.
  • Il est très facile de se procurer du fioul, quel que soit le lieu d’habitation.
  • Les chaudières au fioul sont très sûres et performantes. Les émissions de soufre et de dioxyde de carbone des appareils récents sont devenues très basses.
  • La durée de vie actuelle d’une chaudière à fioul va jusqu’à 20 ans, voire plus.

Elle a aussi plusieurs inconvénients :

  • Le prix : par rapport à d'autres modèles de même puissance, la pose d’une chaudière à fioul s'avère plus chère. Le tarif du fioul qui n’a cessé d’augmenter ces dernières années peut également peser sur le budget.
  • Le stockage du carburant demande l’installation d’une cuve volumineuse qu’il faut régulièrement réapprovisionner et qui génère parfois des odeurs désagréables.
  • Si vous souhaitez changer de mode de chauffage, la cuve à fioul doit subir une vidange et un dégazage par un professionnel habilité avant d'être enlevée ou condamnée.

La chaudière à fioul : quel budget ?

  • Le coût d’installation d'une chaudière à fioul va de 3000 à 8000 €, selon le modèle choisi.
  • La pose d’une cuve à fioul revient en moyenne à 1000 €.
  • La dépense en chauffage annuel varie en fonction de la température désirée et du prix du combustible au moment de la commande.
  • L'entretien annuel coûte entre 100 et 200 €, selon les options proposées.