Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Accueil » Eco Travaux » La Pompe A Chaleur » Pac Reversible

Comment fonctionne une pompe à chaleur réversible ?

La pompe à chaleur (PAC) réversible a pour rôle de chauffer votre logement en hiver et de produire du froid en été. Ses principaux avantages reposent sur sa performance ainsi que sur son aspect écologique, puisqu’elle capte la chaleur extérieure (présente dans l’air, dans le sol ou dans l’eau souterraine) qu’elle restituera dans vos pièces. Si vous avez besoin de fraîcheur, elle inversera son cycle et au lieu de produire du chaud, elle climatisera vos espaces.

 

Qu’est-ce qu’une PAC réversible ?

Investir dans une pompe à chaleur réversible vous permet d’optimiser vos coûts de chauffage et de climatisation sur le long terme. Comme elle est opérationnelle toute l’année, vous l’amortirez assez rapidement grâce au cumul des économies d’énergie réalisées.

 

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur a pour mission principale de chauffer votre maison. En la combinant à un split, elle sera à même d’inverser son cycle et se transformera en rafraîchisseur d’air. Sachez que la majorité des PAC air/air sont réversibles, mais de nombreux modèles de PAC air/eau et eau/eau le sont également.

 

Cas de la PAC air/air réversible

Une PAC air/air réversible fonctionne ainsi : elle puise les calories de l’air extérieur et les restitue dans un logement pour le chauffer. En été, son système de production de froid se déclenche pour baisser la température.
Le circuit de froid peut être :
- Monosplit : c’est-à-dire que chaque unité intérieure est reliée à son module extérieur qui comprend l’évaporateur, l’échangeur et le compresseur.
- Multisplit : dans ce cas, les unités intérieures sont connectées à un seul élément extérieur.
- Gainable lorsque le système de froid ne comprend qu’une unité intérieure placée sous les combles et que le froid est distribué dans les pièces à travers des gaines. Les calories et le froid se déversent dans les pièces à travers des grilles de ventilation. Cette solution est discrète, silencieuse tout en étant efficace.

 

Cas des PAC eau/eau et air/eau

Dans le cas d’une pompe à chaleur eau/eau, les calories sont récupérées dans la nappe phréatique ou dans une étendue d’eau. Elles seront transférées dans un circuit hydraulique de chauffage central utilisant des radiateurs ou un plancher chauffant. Une PAC air/eau suit le même principe, sauf qu’elle capte la chaleur de l’air avant de la céder dans le circuit de chauffage. En période chaude, celui-ci sera traversé par de l’eau glacée.

Une PAC possède en principe un thermostat. Elle est ainsi paramétrable pour qu’elle adapte son fonctionnement d’après la température qui prévaut dans le bâtiment. Vous pouvez par exemple la régler pour qu’elle fournisse de l’air chaud tant que la température est inférieure ou égale à 19°C et qu’elle produise de l’air frais dès que le seuil de 25°C est atteint. Son utilisation vous garantit ainsi une atmosphère homogène et plaisante au fil des saisons.

 

Installation d’une pompe à chaleur réversible

La mise en place d’une pompe à chaleur est à confier à un professionnel en raison de la complexité de l’opération. Plusieurs facteurs conditionnent son installation :

  • PAC air/air : même si elle ne requiert aucune autorisation, la mise en place d’une PAC air/air peut s’avérer compliquée pour une personne non avertie.

Elle doit en outre être déployée dans une propriété entourée par un vaste espace extérieur. Pendant sa pose, le technicien effectuera les branchements entre les éléments intérieurs et extérieurs. Il installera les gaines qui courront dans le plafond. Il étudiera également l’emplacement des modules extérieurs pour qu’ils ne gênent pas le voisinage en raison du bruit engendré. Enfin, la mise en place d’un chauffage d’appoint peut être envisageable si la puissance de la PAC n’est pas suffisante pour faire face aux périodes de grand froid.

  • PAC eau/eau : le bâtiment doit être proche d’une nappe phréatique ou d’un plan d’eau (lac, étang).

Des forages pouvant atteindre 100 mètres seront réalisés pour capter l’eau en profondeur. Des experts détermineront si le débit de l’eau est assez élevé pour qu’elle puisse remonter jusqu’à l’élément intérieur de la PAC. Par ailleurs, l’eau souterraine ne devra pas être trop dure pour ne pas encrasser les échangeurs. Une autorisation auprès des autorités publiques est nécessaire avant de procéder à tout forage et avant l’exploitation de la PAC.

 

L’entretien d’une PAC réversible

Un agent qualifié doit contrôler chaque élément d’une PAC réversible 2 fois par an. Sa charge consistera à vérifier entre autres que l’installation fonctionne normalement et qu’elle ne présente aucune fuite de réfrigérant.

L’utilisateur ne joue aucun rôle dans son entretien, ni dans sa maintenance. Il peut néanmoins s’assurer que les splits soient toujours propres et que leurs grilles restent bien dégagées.

 

Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur réversible ?

Bien qu’elle exploite une énergie gratuite et disponible en quantité pour produire de la chaleur, la PAC réversible utilise de l’électricité pour faire tourner son moteur et son compresseur.

De plus, bien qu’elle coûte assez cher à l’achat, son achat est vite rentabilisé en raison de son coefficient COP élevé, l’énergie qu’elle fournit pouvant être jusqu’à 4 fois plus élevée que sa consommation électrique. En d’autres termes, une telle PAC utilisera 1 kWh d’électricité pour produire 4 kWh d’énergie calorifique.

La consommation électrique moyenne d’une PAC réversible air/air COP 4 est de 5 000 kWH par an en moyenne pour chauffer une maison de 100 m². Elle est comprise entre 7 500 et 8 000 kWh pour une PAC eau/eau COP 6 qui chauffe un logement de 220 m².

 

Les avantages et les inconvénients d'une pompe à chaleur réversible

Les avantages que l’on peut citer sont que la pompe à chaleur est :

  • Économique
  • Performante
  • Écologique
  • Pratique
  • Température agréable toute l’année

 

Toutefois, il faut savoir que quelques désagréments existent :

  • Installation complexe
  • Entretien contraignant
  • Une PAC air/air peut être assez bruyante
  • Une PAC eau/eau nécessite un large espace pour sa mise en œuvre
  • Les splits sont peu esthétiques
  • Coût élevé

 

Quel est le coût d'une PAC réversible ?

L’installation d’une PAC réversible eau/eau revient à 25 000 euros en moyenne. Ce tarif comprend le prix de l’appareil et celui du circuit du chauffage central. La PAC haute température coûte relativement cher, 13 000 euros en moyenne, contre 8 000 euros environ pour un modèle basse température.

Le coefficient de performance peut également jouer sur son prix, de même que la quantité de matériel utilisé pour les forages. Enfin, son entretien s’élève à 200 euros par an.