Accueil » Eco Travaux » Renovation Energetique

Les travaux de rénovation énergétique dans un logement

Tout projet de rénovation des bâtiments passe désormais par une réflexion sur leur efficacité énergétique, que ce soit pour des raisons économiques ou écologiques. Le but est de s'approcher des performances préconisées pour les constructions neuves, afin d'améliorer le confort thermique du logement et de limiter les dépenses liées au chauffage et à l'énergie. Effectués petit à petit ou de manière globale, les travaux de rénovation énergétique représentent un investissement rentable mais conséquent, qui peut cependant être encouragé par des primes et des aides.

 

 

L'éco-rénovation : 3 bonnes raisons de se lancer

Les logements anciens s'avèrent souvent énergivores : on considère que la facture de chauffage représente plus des deux tiers de la consommation énergétique d'une habitation. Un bâtiment bien isolé doté d'un système de chauffage récent peut
diviser par 4 sa facture d'énergie annuelle. Entreprendre des travaux de rénovation énergétique permet notamment :

  • D'améliorer le confort thermique de l'habitation en limitant les différences de température, les courants d'air et la chaleur excessive en été ;
  • De réduire la consommation d'énergie du logement, ce qui permet de réaliser des économies sur la facture de chauffage, d'éviter le gaspillage énergétique et de réduire l'impact environnemental de son logement
  • De valoriser un bien immobilier : les travaux de rénovation énergétique s'inscrivent dans une démarche durable. S'approcher des performances préconisées par la réglementation thermique en vigueur assure la longévité du bâtiment et limite ses frais d'entretien. Le patrimoine une fois rénové prend de la valeur.

Les différents travaux de rénovation énergétique

L'isolation thermique, la première étape à effectuer

Avant de changer le système de chauffage d'une habitation, il faut s'assurer que le bâtiment est en capacité de conserver une température de confort, en hiver comme en été. Les travaux d'isolation thermique sont un premier pas vers l'efficacité énergétique. Lors d'une démarche d'éco-rénovation, on peut par exemple procéder à :

 

  • L'isolation des combles perdus, des combles aménagés et des toitures ;
  • L'isolation des murs par l'intérieur ou par l'extérieur ;
  • L'isolation des sols et des planchers ;
  • L'isolation et le calfeutrage des canalisations dans les pièces non isolées.

Les travaux d'isolation s'accompagnent impérativement d'une ventilation performante, pour éviter l'accumulation d'humidité à l'intérieur et assurer un renouvellement d'air suffisant.

Changer les ouvertures pour limiter les déperditions d'énergie

Changer les portes et les fenêtres pour passer à des ouvertures neuves, à double ou à triple vitrage permet également d'économiser de l'énergie. On considère que les fenêtres anciennes sont la cause de 15 à 20 % des déperditions de chaleur d'une habitation. Pour y remédier, il existe plusieurs solutions :

  • Changer la fenêtre en conservant le dormant d'origine ;
  • Ajouter une fenêtre supplémentaire à l'intérieur ou à l'extérieur (doubler une fenêtre existante pour conserver son aspect initial) ;
  • Remplacer l'intégralité des portes ou fenêtres pour des modèles neufs très performants, à double ou à triple vitrage parexemple.

Là encore, en rénovation, il faut veiller à adapter le système de ventilation en conséquence, car les ouvertures récentes sont conçues avec une étanchéité à l'air maximale, dans l'objectif de limiter les déperditions énergétiques. Leurs normes de constructions sont formulées pour les logements neufs, dans lesquels des systèmes de ventilation très performants sont installés. La modification des ouvertures peut s'accompagner de la vérification des entrées d'air gênantes : on peut en profiter pour procéder au bouchage des cheminées non utilisées par exemple.

Installer un système de chauffage de dernière génération

Une fois la maison bien isolée, il est temps de penser à moderniser son système de chauffage. Plusieurs possibilités s'offrent à vous comme remplacer une chaudière polluante et obsolète par un modèle récent ou coupler le système de chauffage existant avec un chauffage d'appoint, alimenté grâce à une source d'énergie renouvelable. Les systèmes de chauffage les plus performants actuellement sont :

  • La chaudière gaz à condensation, qui offre un rendement supérieur à 100 % grâce à la récupération de l'énergie produite pendant la combustion des gaz, le gaz naturel étant un combustible moins polluant que le fioul.
  • Les pompes à chaleur, notamment celles utilisant la géothermie, qui récupèrent les calories extraites du sous-sol pour offrir une température stable en été comme en hiver. Alimentée par un compresseur électrique peu énergivore, la pompe à chaleur génère 3 à 4 fois plus d'énergie qu'elle n'en consomme.
  • Le poêle à bois, à granulés de bois ou les chaudières biomasse sont également intéressantes, car ils sont alimentés par un combustible renouvelable peu onéreux.
  • En complément d'un autre mode de chauffage, le système solaire combiné permet de produire une grande partie de l'eau chaude sanitaire de la maison tout en assurant un chauffage d'appoint solaire.
  • Si vous optez pour le chauffage électrique, privilégiez les radiateurs à inertie pour limiter la consommation d'électricité, qui reste une source d'énergie onéreuse.

Quel que soit le mode de chauffage choisi, il est préférable de prévoir un système de programmation ou de régulation, pour adapter la consommation d'énergie à l'usage de l'habitation, détecter les fenêtres ouvertes ou la présence des habitants et ajuster la température selon la destination de chaque pièce. Une partie de l'énergie nécessaire à alimenter la maison peut aussi être produite par des panneaux solaires.

Déterminer la priorité des travaux énergétiques

L'audit énergétique : faire un bilan de sa consommation d'énergie

Faire réaliser un audit énergétique du bâtiment avant d'entamer les travaux est une solution efficace pour sélectionner ceux réellement prioritaires et choisir les plus pertinents. Effectué par un thermicien certifié, le bilan thermique est désormais éligible à des aides s'il est réalisé hors obligations réglementaires.

Construire un parcours durable et cohérent

Le coût des travaux de rénovation énergétique peut s'élever à plusieurs dizaines de milliers d'euros selon l'importance des améliorations nécessaires, la superficie, l'implantation du bâtiment et son ancienneté. Faire appel à des artisans certifiés RGE permet de bénéficier des conseils et de l'expérience de professionnels formés à la rénovation énergétique. C'est de plus une condition requise pour bénéficier des aides et subventions mises en place par l'État dans le cadre de la transition énergétique. Des travaux de rénovation bien menés sont un investissement durable rapidement rentabilisé.

Les aides disponibles pour faciliter le financement des travaux

Depuis quelques années, l'État place la transition énergétique au cœur de ses préoccupations. De nombreux dispositifs ont été mis en place pour aider les particuliers à accéder au confort énergétique. Dans le cadre de la loi Pope, les fournisseurs d'énergie sont également mis à contribution. Ces aides ont pour objectif de lutter contre la précarité énergétique en facilitant les démarches administratives et le financement des travaux. Vous pouvez notamment prétendre, selon les travaux envisagés et les conditions d'éligibilité :

  • Au CITE, un crédit d'impôt allant jusqu'à 30 % des montants engagés pour certains travaux liés à l'efficacité énergétique d'un logement
  • À l'Éco-PTZ, un prêt à taux zéro octroyé pour la réalisation d'un bouquet de travaux de rénovation énergétique
  • À un taux de TVA réduit, à 10 voire à 5 % pour certaines opérations d'amélioration énergétique
  • Aux aides de l'Anah, comme "Habiter mieux Sérénité" ou "Habiter mieux Agilité"
  • Aux primes énergie proposées par différents fournisseurs d'énergie, dans le cadre des Certificats d'Économie d'Énergie

Les signataires de la charte "Coup de pouce économies d'énergie", dont nous faisons partie, proposent des offres incitatives pour accélérer la transition énergétique et aider les ménages les plus modestes à réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Sous conditions de ressources, bénéficiez d'une prime pour le changement d'une chaudière au gaz ou au fioul pour un système alimenté par une énergie renouvelable ou profitez de nos offres d'isolation des combles perdus à 1 €.