Désolé, javascript doit être activé pour naviguer sur ce site.

Accueil » Nos Articles » L’innovation permet de combattre la précarité énergétique

L’innovation permet de combattre la précarité énergétique

Les ménages en précarité énergétique sont souvent (environ la moitié d’entre eux) des occupants de logements dont la classe énergétique est F ou G, faisant de ces logements des habitations très consommatrices en énergie. L’ensemble de ces «passoires énergétiques» représente tout de même 7,5 millions de logements. Le jeudi 11 mai 2017, Frédéric Utzmann (le président du groupe Effy), Bertrand Lapostolet (le directeur général du fond de dotation SoliNergy), Danyel Dubreuil (le coordinateur de la campagne Rénovons !), Kathleen Boquet (consultante en développement durable chez Greenflex) et Tristan Reneaume (co-fondateur de Energic) se sont retrouvés au centre NUMA, pour discuter à propos de solutions innovantes pour mettre un terme à la précarité énergétique.

Créer des aides efficaces

Afin de lutter contre la précarité énergétique, il faut tout d’abord favoriser la rénovation énergétique des ménages aux revenus modestes. Pour cela, les aides et subventions sont fort utiles, mais la plupart du temps ces dernières ne sont délivrées qu’à la fin des travaux. Les ménages en difficulté ont besoin de fonds au démarrage des travaux pour pouvoir les financer. Frédéric Utzmann propose de mettre en place des solutions simples mais efficaces et rentables. Par exemple, l’ensemble des programmes permettant des travaux à 1 €, est un excellent moyen de parvenir à une réelle aide des foyers aux revenus modestes. En effet, ces aides répondent aux caractéristiques nécessaires afin d’être efficace dans le contexte : il s’agit de réduire le montant des factures énergétiques et des travaux à réaliser. Le cas du Pacte Energie Solidarité (PES) est notamment un bon exemple en la matière : PES propose d’isoler des combles pour seulement 1 € pour les ménages aux revenus les plus modestes. Ainsi, on peut dire que cette offre joue son rôle dans la lutte contre la précarité énergétique et la rénovation de l’habitat. L’isolation est l’un des travaux de rénovation énergétique les plus efficaces car c’est par le toit et les combles que l’on constate le plus de déperdition de chaleur : l’isolation des combles perdus permet ainsi de gagner 25 % en efficacité énergétique. D’ailleurs, puisque le temps d’installation est relativement rapide, le rapport coût/performance est très compétitif.

Inculquer un comportement énergétique

Bertrand Lapostolet, directeur de SoliNergy, pense que la technologie a un rôle bien précis à jouer : celui d’aide au consommateur afin que celui-ci puisse correctement gérer et maîtriser ses dépenses énergétiques au quotidien. La maîtrise de l’utilisateur sur la technologie n’est pas acquise et demande un certain suivi et apprentissage. Il faut former les ménages à un véritable changement de comportement en matière d’énergie si l’on souhaite constater de réelles avancées. « Nous ne pouvons pas nous satisfaire de formations ponctuelles qui n’aboutissent qu’à une modification des comportements sur le court terme », explique Bertrand Lapostolet. Le programme MAGE propose un «coaching énergétique» qui permet à plus de 7 000 ménages d’être accompagnés. Kathleen Boquet est consultante en développement durable chez Greenflex ainsi que médiatrice du programme EnergieSprong en France. Le but de ce programme est de développer la rénovation à énergie zéro sans l’uniformiser. La rentabilité doit être la base des travaux de rénovation énergétique selon Kathleen Boquet. De plus, les travaux de rénovation énergétique sont souvent perçus comme difficiles, complexes et parfois cela peut rebuter certains ménages à entreprendre. C’est pour cela que Frédéric Utzmann souhaite mettre en avant les aspects de confort et d’esthétisme pour rendre la rénovation énergétique plus accessible et amicale aux yeux des ménages. La lutte contre la précarité énergétique ne se fera pas au détriment de la qualité, même en ce qui concerne ces offres de travaux à 1 €. Pour bien démontrer l’importance des choix de l’habitant dans la gestion de son logement, prenons l’exemple de la température qui peut faire l’objet d’une recommandation, mais qui sera toujours déterminée au final par l’habitant.

 


Le Pacte Énergie Solidarité est une marque déposée du groupe Effy, expert du conseil en efficacité énergétique.

Avis clients

CONTACT