Accueil » Nos Articles » Les Differents Taux de Prets Travaux

Les différents taux de prêts travaux

Pour se prémunir efficacement du froid et, dans le même temps, limiter sa consommation de chauffage, il est conseiller de réaliser des travaux de rénovation énergétique. A cette fin, un prêt bancaire peut vous aider les financer. Quels sont-ils ? A quels taux peut-on emprunter ?

Par quels travaux commencer ?

Avant de penser au financement, il est bon de connaître les priorités en termes de travaux. Chaque logement est différent et a besoin de solutions adaptées. Cependant, la plupart du temps il faut prioriser l'isolation de l'habitation, et notamment, l'isolation du toit. En effet, 30 % des pertes de chaleur d'une maison s'effectue par le toit et contribue largement à la perte d'énergie et d'argent. Pour économiser jusqu'à 30 % d'énergie sur le chauffage chaque année, il est primordial de procéder à une isolation efficace du toit ou des combles. Avec le Pacte Energie Solidarité, l'isolation de combles perdus à 1 €, vous pouvez réaliser ces travaux sans toucher à votre budget travaux. Une fois les combles isolés, il est important de renforcer l'enveloppe thermique de votre logement avec l'isolation des murs, du sol et la pose de double vitrage pour les fenêtres.

Quels sont les différents prêts et leurs taux respectifs ?

Si vous n'êtes pas éligible au Pacte Energie Solidarité, ou si vous souhaitez réaliser d'autres travaux que l'isolation des combles, il vous faut trouver une autre solution de financement. Pour cela, un prêt vous permettra d'échelonner au mieux les dépenses. Cependant, il est important de comparer les différents prêts existants avant de vous lancer dans le chantier. Effectivement, il existe plusieurs prêts travaux à des taux très variés. Les crédits à la consommation proposés par les banques ou organismes privés peuvent atteindre des taux jusqu'à 2,30 % sur 36 mois et jusqu'à 2,92 % sur 72 mois.

Un prêt à taux zéro pour les travaux d'amélioration énergétique

Le mieux reste encore de tester votre éligibilité à l'éco-prêt à taux zéro. Ce prêt fait partie des aides à la rénovation énergétique car il s'agit d'un emprunt dont le particulier n'a pas à payer les intérêts. Ces derniers sont remboursés par le gouvernement au nom de la Loi pour la transition énergétique. Toutefois, un emprunt ne suffit pas à limiter les coûts des travaux d'économies d'énergie. D'autres aides gouvernementales et privées permettent de réduire significativement les dépenses en matière de travaux. Parmi elles, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) qui rembourse 30 % du montant des travaux sous forme de crédit sur l'avis d'imposition. vérifiez également votre éligibilité à la Prime Energie, aux aides locales ou aux aides de l'Anah. Ces aides sont cumulables sous certaines conditions, faisant largement baisser votre reste à charge pour vos travaux.