Accueil » Nos Articles » Quel Isolant Choisir Pour Ma Maison

Quel isolant choisir pour ma maison ?

On le sait, l'isolation est l'une des actions à privilégier pour faire des économies d'énergie. Un logement bien isolé vous évite d'avoir à chauffer outre-mesure. Pour cela, tout compte : les murs, le sol, et surtout le toit, qui peut être responsable de 30 % de déperditions thermiques. Mais quel isolant choisir ? Prix, facilité d'installation, efficacité, respect de l'environnement, tous ont leurs avantages et leurs inconvénients. Voici un petit inventaire des principaux types d'isolant utilisés.

Les isolants minéraux

La laine de verre et la laine de roche sont les plus connus des isolants minéraux. Ces matériaux permettent une bonne isolation phonique (avec un petit plus pour la laine de roche) et thermique. Ces isolants, comme la ouate de cellulose (dans la catégorie des isolants naturels) offrent aussi la possibilité d'être soufflés, ce qui rend la pose plus facile et plus efficace. En effet, le soufflage assure que l'entièreté du bâtiment soit isolée de manière homogène, ce qui évite les éventuels ponts thermiques. Le soufflage est d'ailleurs la technique idéale pour isoler vos combles perdus, c'est aussi celle utilisée par le Pacte Énergie Solidarité.    

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques comme les mousses de polystyrène ou de polyuréthane sont souvent plus faciles à manipuler que les isolants minéraux et résistent mieux dans le temps. Les coefficients de résistance thermique obtenus sont en général très bons. En revanche, ils sont souvent bien plus chers que les isolants minéraux, et offrent une moins bonne tenue au feu et à la chaleur.

Les isolants minces et de nouvelle génération

Les isolants minces permettent une plus grande facilité d'installation. Il existe des isolants dits « à bulle », qui intègrent de l'air entre deux couches d'aluminium, ou des isolants « multicouches », qui combinent différentes matières. Ces isolants ne se dégradent pas avec le temps et ils sont ininflammables. En revanche, leur efficacité fait encore débat et beaucoup ne permettent pas de bénéficier des aides publiques telles que le crédit d'impôt. Dans les isolants de nouvelle génération, on notera aussi le béton cellulaire, surtout utilisé dans le neuf, qui joue à la fois le rôle de paroi et celui d'isolant grâce à des alvéoles nombreuses.

Les isolants naturels

La dernière catégorie est constituée des isolants naturels. Ce sont les plus respectueux de l'environnement car ils sont produits exclusivement à base de matières premières naturelles. Laines, fibres végétales, ouate de cellulose, plumes ou même paille, les choix sont très nombreux.

Bon à savoir pour toute isolation     

Évidemment, la performance de votre isolation dépendra aussi de l'épaisseur d'isolant posée et de la qualité générale d'installation. Un dernier conseil : au moment de refaire l'isolation de votre maison, il faut s'assurer que le bâtiment conserve de bonnes propriétés de ventilation afin d'éviter l'humidité ou l'accumulation de gaz nocifs à l'intérieur (radon, monoxyde de carbone...). Si la ventilation naturelle ne suffit pas, il faut penser à installer des systèmes dédiés, comme une VMC par exemple.