Accueil » Nos Articles » Rapport Du Secours Catholique La Precarite Energetique En Hausse

Rapport du Secours Catholique : la précarité énergétique en hausse

Comme l'a dévoilé le Secours Catholique dans son rapport annuel publié ce jeudi 6 novembre, la précarité énergétique gagne du terrain en France. Autre phénomène inquiétant : les pauvres le sont de plus en plus, et sont de moins en moins visibles. Retours sur les principaux enseignements de cette étude.

Cette enquête se base sur les 1,5 millions de personnes que l'association a aidées en 2013. Le niveau de vie moyen de ces bénéficiaires et de 515 euros par mois, bien en-deça du seuil de pauvreté fixé à 987 euros par l'INSEE.

Elle met l'accent sur trois tendances fortes. Parmi elles, la paupérisation des seniors : 8,5 % des personnes accompagnées en 2013 avaient plus de 60 ans, contre 5 % en 2000. Les femmes sont particulièrement touchées (elles constituent 61 % de ces bénéficiaires de plus de 60 ans). Autre tendance : l'exclusion des hommes seuls, qu'il soient migrants, jeunes ou pères célibataires. 40 % des bénéficiaires de l'association sont des personnes seules, et parmi elles 141 000 sont des hommes. 45 % d'entre eux n'ont pas de domicile personnel. Enfin, il faut noter que le niveau de vie très faible des bénéficiaires les empêche de subvenir correctement à leurs besoins de base : logement, alimentation, énergie...

D'où le phénomène de précarité énergétique qui se développe particulièrement. On remarque une hausse des impayés liés à l'énergie : + 4 % en trois ans.

Le Secours Catholique lance donc un appel à l'Etat : il faut "repenser le mode de répartition des ressources et dépenses de notre système de protection sociale" dit le rapport en introduction.