Accueil » Nos Articles » Renovation Energetique Les Aides En 2017

Rénovation énergétique : les aides en 2017

Cette nouvelle année 2017 est plus que jamais le moment idéal pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique. L’État maintient sa volonté d’aider les particuliers dans leurs projets de travaux à grand renfort d’aides et de subventions.

Prolongation du crédit d’impôt en 2017

C’est l’aide la plus attendue par les particuliers : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une nouvelle fois prolongé en 2017. Cette précieuse aide fiscale est accessible au moins jusqu’au 31 décembre 2017, si ce n’est plus. Grâce au CITE, il est possible de réduire de 30 % le coût de travaux d’économies d’énergie, que ce soit partiellement (30 % crédités sur le prix de l’équipement) ou totalement (main d’œuvre comprise dans le cas de travaux d’isolation). Il s’agit d’une aide facile à obtenir ou ouverte à tous, indépendamment de leurs revenus, sous le respect de certaines conditions :

  • Le crédit d’impôt est accordé pour un certain nombre de travaux de rénovation énergétique. Ces travaux permettent aux particuliers de réaliser des économies d’énergie et de diminuer leur consommation énergétique (isolation, production de chauffage ou d’ECS, fenêtres isolantes, etc).
  • L’aide est ouverte aux propriétaires, locataires et occupants d’un logement construit et achevé depuis au moins deux ans. Celui-ci doit être la résidence principale du demandeur.
  • Les exigences de performance concernant chaque travaux doivent être respectées.
  • Les travaux doivent être conduits par une entreprise qui possède la qualification RGE.

Pensez à vérifier les plafonds qui correspondent à votre statut car ces montants dépendent de la composition du foyer fiscal

 Le budget de l’Anah renforcé

C’est encore une année de hausse pour le budget de l’Anah. L’Agence nationale de l’habitat s’est vue octroyer une belle enveloppe de 820 millions d’euros pour 2017, soit 17 % de plus par rapport à 2016. Ce budget servira notamment à réhabiliter 127 000 logements dits « fragiles », dont 100 000 en termes de rénovation énergétique. Des objectifs toujours plus ambitieux pour aider les foyers les plus démunis à vivre dignement. Le budget accordé à l’Anah est en partie utilisé pour subventionner les aides proposées aux ménages à faibles revenus et son programme Habiter Mieux qui vise à rénover les logements d’un point de vue énergétique.

L’éco-PTZ renouvelé et cumulable

À l’instar du crédit d’impôt, l’éco-PTZ est reconduit en 2017. Il s’agit d’un prêt bancaire dont les intérêts sont payés par le gouvernement au titre de la Loi transition énergétique. Les mêmes conditions et obligations qu’en 2016 s’appliquent à cette aide. Le prêt peut atteindre 20 000 à 30 000 euros en fonction de la formule choisie : amélioration de la performance énergétique globale du logement ou bouquet de deux ou trois travaux. De plus, il est bien confirmé qu’à partir de maintenant, le CITE et l’éco-PTZ sont cumulables sans aucunes conditions de ressources. Grâce à ce décret, plus de ménages auront l’opportunité de cumuler ces deux aides précieuses pour financer une partie importante de leurs travaux.