La déperdition thermique, tout savoir sur les phénomènes de fuites de chaleur

Par L’équipe de rédaction

Dans une maison, les pertes de chaleur et déperditions thermiques sont de véritables fléaux. Le souci ? Un défaut d'isolation auquel il faut vite remédier. Pas de panique, on vous explique tout !


Puisqu'il faut bien commencer quelque part, pourquoi pas par la toiture ? C'est la première cause de perte de chaleur dans un logement. Et ça tombe bien, nous avons une offre clé en main pour vous !

J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

Qu'est-ce qu'un déperdition thermique ?

maison 350

La déperdition thermique désigne la perte de chaleur d'un bâtiment. Due aux interactions entre l'intérieur et l'extérieur et aux échanges de fluide d'air, elle altère directement l'efficacité thermique de votre logement. Concrètement, les calories fournies par votre système de chauffage filent vers l'extérieur au lieu de vous chauffer comme le devraient.

 

Concrètement, la déperdition thermique peut s'effectuer de plusieurs manière :
 

  • Au travers des parois qui séparent milieu intérieur et extérieur : un mur, une fenêtre, une porte...
  • Par l'intermédiaire des ponts thermiques, c'est à dire des points de construction où la barrière isolante est interrompue : entre deux étages, entre deux panneaux isolant, entre deux éléments de la construction...
  • Par la ventilation mécanique contrôlée (VMC) et les grilles d'aération qui assurent l'indispensable renouvellement de votre air intérieur.

👉 L'audit énergétique vous guide dans vos travaux de rénovation énergétique. C'est une étape importante de votre projet !

 

 

Où se situent les déperditions thermiques ?

La déperdition thermique est aujourd'hui un phénomène bien connu. Elle se détecte facilement grâce à des caméras thermiques, ou un petit peu de bon sens. L'analyse des déperditions présentes dans les maisons a permis de les quantifier par endroit de la maison. Cela donne un bon aperçu des points d'attention à donner pour remédier à la situation !


La chaleur s'échappe à :

  • 30% par la toiture
  • 20% par la ventilation
  • 20% par les murs extérieurs
  • 15% par les fenêtres
  • 10% par le plancher bas
  • 5% par les ponts thermiques

👉 Découvrez toute l'importance de l'isolation des combles en compagnie de Jamy !

 

 

Les conséquences pour votre maison 🏠

👉 Une maison plus énergivore : concrètement, pour atteindre un niveau de confort qui vous convient, vous devez sans cesse augmenter le chauffage. Vous consommez plus d'énergie que de raison. On parle alors de passoire énergétique.


👉 Des factures d'énergie qui augmentent : en consommant plus de chauffage que vos besoins réels, vos facture grimpent. 


👉 Peu de confort au quotidien : les déperditions thermiques agissent directement sur vote confort. Vous peinez à atteindre le niveau de chaleur que vous souhaitez et ne vous sentez jamais vraiment bien chez vous.

La solution : isolation et VMC double flux

À la construction comme à la rénovation, la solution idéale aux déperditions de chaleur est toujours la même : une bonne isolation thermique . Il s'agit de mettre en place un matériau offrant une résistance thermique importante qui s'oppose au transfert de calories entre l'intérieur et l'extérieur de votre maison.

 

En construction

Maison en construction

Afin d'améliorer l'efficacité énergétique du parc de logement français, le gouvernement a met en place une réglementation thermique de plus en plus stricte. L'actuelle RT 2020 qui fixe des règles de construction particulièrement ambitieuses pour tous les nouveaux logements. Le but est de ne construire que des maisons les moins énergivores et polluantes possibles. 

 

En rénovation énergétique

Dans la pratique, la déperdition thermique trop importante d'un logement peut être corrigée par plusieurs types de travaux :

 

  • L'isolation des combles perdus : la plupart du temps, elle se réalise par soufflage de laine de verre sur le sol des combles. Une technique rapide, efficace et peu coûteuse.
     
  • L'installation de fenêtre double vitrage : la lame d'air entre les deux vitres de la fenêtre permet de faire passer la résistance thermique de celle-ci à 2.9 m2.K/W. En plus de vous isoler du froid et du chaud, elle vous apporte une isolation phonique.
     
  • L'isolation des murs : vous pouvez opter pour une isolation par l'intérieur ou, plus efficacement, par l'extérieur grâce à la pose de panneaux de polystyrène.
     
  • L'isolation des sols et planchers bas : l'isolation peut se faire par le dessus mais nécessite de détruire le revêtement de sol déjà en place. Si la pièce du dessous est accessible, il est plus simple de fixer l'isolant sur son plafond.
     
  • La mise en place d'une VMC double flux : le réchauffement de l'air entrant permet une diminution de 20% de la consommation énergétique pour le chauffage.

 

💡 Notez bien : priorité au toit !

Parce que la chaleur monte et qu'il représente une surface d'interaction avec l'extérieur importante, le toit représente en moyenne un tiers des déperditions thermiques. L’isolation de la toiture ou des combles perdus est donc une priorité absolue en matière de rénovation.

Isolation des combles perdus

L'isolation des combles est également notre priorité ! C'est pour cela que nous vous proposons une offre clé en main pour faire isoler vos combles perdus grâce à nos artisans RGE dans toute la France. 

Isolation des combles perdus

Des aides financières pour vous aider

Si vous souhaitez partir à la chasse aux déperditions thermiques dans votre maison, vous n'êtes pas seul dans l'aventure ! Sachez qu'il existe de nombreuses aides à la rénovation énergétique disponibles pour vous aider.  En les cumulant, vous pouvez réduire considérablement le coût final de vos travaux.


Les travaux d'isolation thermiques sont éligibles à :
 

  • La prime énergie : appelée Prime Effy chez nous, elle s'adresse à tous. Son montant évolue en fonction des travaux que vous réalisez et vote situation personnelle.
     
  • MaPrimeRénov' : distribuée par l'Anah, elle peut couvrir jusqu'à 90 % de vos dépenses en travaux. Une fois de plus, son montant s'adapte à votre profil et vos travaux.
     
  • L'éco-prêt à taux zéro : ce prêt vous permet de financer tout ce que ne prend pas en charge les subventions financières. L'avantage ? Vous ne payez aucun intérêt puisqu'ils sont directement réglés par l'Etat. Ce prêt peut s'élever jusqu'à 30 000 € !
J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction